Varennes-sur-Allier

3 800 hab. dont 80 à part, 2 410 ha, chef-lieu de canton du département de l’Allier dans l’arrondissement de Vichy, 25 km au nord de celle-ci sur la rive droite de l’Allier; l’usine Wavin (300 sal.) fabrique tubes et feuilles de plastique, pour un groupe néerlandais; conditionnement FLC (Agripharm, 30 sal.), aide à domicile Aspah (50 sal.), supermarchés Casino (25 sal.) et Carrefour (25 sal.), transports Lassalle (50 sal.) et Salesky (30 sal.); lycée professionnel et collège publics, base aérienne 277 de l’armée de l’air pour le stockage de matériel (460 employés). La population baisse depuis les 4 900 hab. de 1975, alors qu’elle avait régulièrement augmenté jusque-là; la commune a perdu 500 hab. de 1999 à 2008 (300 pour la population municipale). La ville est le siège de la communauté de communes Varennes-Forterre (14 communes, 9 800 hab.).

Le canton a 14 500 hab. (15 communes) et 19 751 ha dont 855 de bois. Il s’étend sur la rive droite de l’Allier au nord de Vichy et inclut le carrefour ferroviaire de Saint-Germain-des-Fossés. Billy (860 hab., 1 022 ha), 10 km au sud de Varennes en bord d’Allier, passe pour une «petite cité de caractère»; elle est dotée d’un grand et sévère château féodal à double enceinte circulaire; elle a perdu 80 hab. après 1999. Juste au nord à Créchy (480 hab., 1 161 ha) se maintient la cimenterie Vicat (65 sal.). Rongères (560 hab., 895 ha), 5 km au SE de Varennes, se signale par un atelier de remorques agricoles (Maître, 55 sal.) et le jardin du château du Méage (15e s.), dessiné en 1964.

Au NE, à Montoldre (660 hab., 1 890 ha), château-hospice de Gayette, qui fut célébré par Les Vieux de la vieille de René Fallet et le film qui en a été tiré par Gilles Grangier; centre du Cemagref (machinisme agricole), grosse aviculture au domaine du Prieuré (50 sal.); la commune a gagné une quarantaine d'habitants de 1999 à 2008. Montaigu-le-Blin (320 Montacutains, 1 296 ha), 11 km ESE de Varennes, en a perdu une cinquantaine au contraire; la commune se distingue par un château médiéval avec parc, dont il reste six tours, et par un musée rural. Au nord de Varennes (4 km), à Saint-Loup (600 hab., 1 762 ha) a été équipée une plate-forme logistique associant la voie ferrée de Paris et la N 7 et profitant d’une ancienne bifurcation ferroviaire avec triage.

Saint-Gérand-le-Puy (1 000 hab., 1 955 ha), 12 km au SE de Varennes sur la N 7, au centre du Forterre, a une église du 12e s. et une maison de retraite (70 sal.); sa population avait atteint plus de 1 800 hab. en 1891. Un peu à l’ouest, Sanssat (310 hab. dont 35 à part, 840 ha) a un institut médico-pédagogique (50 sal.) et a perdu une cinquantaine d'habitants de 1999 à 2008. Tout au sud, 5 km à l’est de Saint-Germain-des-Fossés (17 km SE de Varennes), Magnet (810 hab., 272 ha), qui a gagné 100 hab. dans le même temps, a une gare et un transporteur (Reviron, 100 sal.).