Vaucouleurs

2 110 hab. (Valcolorois), 3 935 ha dont 2 153 de bois, chef-lieu de canton du département de la Meuse dans l'arrondissement de Commercy, 20 km au sud de celle-ci au pied de la côte qui domine la rive gauche de la Meuse. Ancien centre du pays champenois des Vaux, la bourgade devint une ville forte aux confins de la Champagne et de la Lorraine, et une ville royale en 1365: c'est le représentant du roi, Baudricourt, que Jeanne Darc (c'est l'orthographe de son nom de famille) serait allée trouver un jour de 1428. Vaucouleurs avait alors une grande muraille à 17 tours et 4 portes; il en reste de larges pans, dont 6 tours et la porte de France; on a retrouvé quelques fondations et caves de l'ancien château où logeait le sire de Baudricourt. La chapelle castrale a été entièrement refaite en 1929 et pourvue de vitraux modernes, mais a conservé son ancienne crypte. Un musée est consacré à Jeanne d'Arc; au nord de la ville, à l'orée de la grande forêt de Vaucouleurs, ruines du château féodal de Gombervaux, dont un donjon carré du 14e s.

Vaucouleurs a un collège public et quelques ateliers, dont les Textiles de Vaucouleurs (110 sal., linge de maison) et les Fonderies de Vaucouleurs (40 sal.); mécanique Valméca (30 sal.), quelques petites entreprises de bâtiment dont Thomas (couverture, 25 sal.), un Intermarché (25 sal.). La population communale s’est tenue au-dessus de 3 000 hab. de 1896 à 1962, et diminue peu à peu depuis; elle a baissé de 210 hab. entre 1999 et 2008. La communauté de communes du Val des Couleurs correspond exactement au canton et siège au chef-lieu.

Le canton a 5 000 hab., 20 communes, 21 243 ha dont 9 453 de bois; il est limitrophe des départements des Vosges et de Meurthe-et-Moselle et s'étire du sud au nord de part et d'autre de la large vallée de la Meuse, au sein de laquelle sinue la rivière. Rigny-la-Salle (380 hab., 1 028 ha dont 671 de bois) est à 3 km au NE de Vaucouleurs près du confluent de la Meuse et de l'Aroffe, et a gagné 50 hab. de 1999 à 2008; emballages en bois (France-Emballages, 30 sal.). Sa voisine de l'est Rigny-Saint-Martin (60 hab., 1 611 ha dont 1 100 de bois), au bord de l'Aroffe, a une entreprise de travaux publics (CDE Nanty, 30 sal.). À Saint-Germain-sur-Meuse (260 hab., 767 ha dont 280 de bois), 7 km au nord de Vaucouleurs sur la rive droite du fleuve, la firme Solvay exploite du calcaire (25 sal.); «sur Meuse» est de 1919. Les trois finages contiennent de grands bois sur le plateau du revers de la côte de Meuse.

Tout au sud du canton à Goussaincourt (100 Goussaincourtois, 1 033 ha dont 399 de bois), à 15 km de Vaucouleurs, un musée de la vie paysanne vise à décrire la campagne au temps de Jeanne d'Arc. La minuscule Montbras (28 hab., 540 ha), sur la rive gauche de la Meuse à 10 km au sud de Vaucouleurs, dont la population n'a jamais dépassé 85 hab., a un château renaissance (fin du 16e s.). Pagny-la-Blanche-Côte (250 Pagnotins, 1 243 ha dont 412 de bois), dans un beau site d'ancien méandre au NE de Montbras, conserve sur le relief, dominant l'interfluve entre Meuse et Aroffe, un fort des années 1880 (Séré de Rivières) au sein d'un site Natura 2000 (pelouses à orchidées). Sepvigny (80 hab., 631 ha), rive droite à 6 km SSE du chef-lieu, a une église fortifiée du 14e s.