Vaugneray

4 200 hab. (Valnigrins), 2 238 ha dont 548 de bois, chef-lieu de canton du département du Rhône dans l'arrondissement de Lyon, 15 km au SO de la préfecture, sur les premières pentes des monts du Lyonnais. Elle accueille une maison de santé pour maladies nerveuses (200 sal.), un institut médico-éducatif, un collège privé. Sa population est restée autour de 2 000 hab. de 1836 à 1936 et a augmenté ensuite, surtout après 1970. Vaugneray est le siège de la communauté de communes des Vallons du Lyonnais (9 communes, 22 000 hab.).

Le canton a 43 500 hab., 14 communes, 15 146 ha dont 3 773 de bois; il se partage également entre les monts du Lyonnais à l'ouest et leur piémont à l'est. Pollionnay (1 600 Poillonnois, 1 580 ha dont 700 de bois, à 420 m) est à 4 km au nord du chef-lieu; la commune est surtout connue par le col de la Luère (714 m) qui permet de passer dans le bassin de la Brévenne, et que rendit célèbre le restaurant de la Mère Brazier, longtemps un des hauts lieux de la gastronomie lyonnaise, replié depuis dans la ville; centre de soins de suite spécialisé, carrières. La commune n'avait que 530 hab. en 1962 et croît depuis.

Courzieu (1 200 Courzerois, 2 704 ha dont 1 052 de bois), 12 km à l'ouest du chef-lieu à 430 m, est la commune la plus occidentale et la plus montagnarde, au-delà de la crête qui monte à 892 m aux Jumeaux, et ainsi dans le bassin de la Brévenne; parc animalier dans les bois au NE du village, GR 7; atelier de plasturgie Sippex (70 sal., fournitures médicales). Courzieu a eu 1 700 hab. en 1851 puis sa population a décliné jusqu'à 840 hab. en 1975; elle augmente depuis. Yzeron (780 Yzeronnais, 1 075 ha dont 380 de bois), 13 km OSO de Vaugneray sur la route de Chazelles, est vers 750 m, aux sources de la rivière de même nom qui descend vers Lyon, et proche de plusieurs cols. Elle abrite un centre de convalescence; belle vue avec table d'orientation, plan d'eau et sites d'escalade; quelques mégalithes. Sa population augmente un peu depuis le minimum de 1975 (480 hab.).

La plupart des autres communes, Thurins et Messimy au sud, Brindas et Craponne à l'est, Grézieu-la-Varenne, Saint-Genis-les-Ollières, Marcy-l'Étoile et Charbonnières-les-Bains au nord-est, sont entraînées dans le mouvement de croissance du périurbain lyonnais et ont dépassé 2 000 hab. Seule Sainte-Consorce (1 700 Consorçois dont 100 à part, 581 ha), 6 km au NE de Vaugneray, petite par la superficie, reste en deçà pour le moment; on y visite le musée de maquettes d'Antoine Brun (1822-1900), fondé par lui en 1895; maison familiale rurale, nettoyage urbain Sita Mos (140 sal., Suez).