Vence

17 200 hab. (Vençois) dont 200 à part, 3 923 ha dont 700 de bois, chef-lieu de canton des Alpes-Maritimes dans l'arrondissement de Grasse. Le bourg est à une dizaine de kilomètres du littoral au NNO de Cagnes-sur-Mer. Le village originel est serré en rond sur une butte au-dessus du vallon de la Lublane, tributaire de la Cagne. Il a conservé des remparts, des colonnes romaines, plusieurs portes et d'anciennes maisons, des placettes ombragées; châteaux de Villeneuve intramuros sur le site de l'ancien palais épiscopal, et en bordure du centre (17e s. sur un site du 13e s.) où il jouxte une tour du 12e s. et abrite une collection d'art contemporain; cathédrale du 12e sur un site du 4e s. L'habitat du bourg s'est étendu à l'est et à l'ouest du vieux village, sur le relief. Vence a accueilli nombre d'artistes au 20e s., dont le plus célèbre fut Matisse, qui y a laissé une chapelle (1948-1951); elle a une vie festive et culturelle active: théâtre, concerts, conservatoire de musique, médiathèque et centre culturel. Célestin Freinet y créa son école en 1935.

Tout le nord de la commune s'étend sur le plateau calcaire entre 600 et 900 m, qui tombe sur les collines du sud par un puissant escarpement est-ouest entaillé par trois profonds vallons et, à la limite orientale, par la vallée de la Cagne; les promontoires du Baou des Noirs à l'est et du Baou des Blancs au centre, anciens oppidums, dominent ainsi Vence et les innombrables villas qui se sont dispersées dans la moitié méridionale de la commune. Seule la partie sud-ouest est restée boisée et presque vide dans la section de la Sine. Une route emprunte le vallon central de la Lublane et grimpe sur le plateau, sortant de la commune au col de Vence (962 m) qui donne accès à Corsegoules et Gréolières.

Vence a un collège et un lycée publics, une maison de retraite de la Bastide des Cayrons (Orpea, 35 sal.), des supermarchés Leclerc (130 et 120 sal.), l'hôtellerie du Château Saint-Martin (50 sal.). La commune avait dépassé les 3 000 hab. dans la première moitié du 19e s., et sa population a oscillé autour de 3 000 durant le reste du siècle; puis elle a sensiblement augmenté durant tout le 20e s., atteignant les 5 000 hab. en 1936, les 10 000 en 1970; les estimations pour 2005 sont de 18 200 hab. Vence avait aussi 2 000 résidences secondaires en 1999. Le canton a 26 700 hab., 3 communes, 6 691 ha. Les deux autres communes sont Saint-Jeannet et La Gaude.