Venise Verte (la)

l'espace le plus prisé et le plus fréquenté du marais mouillé poitevin, à l'entrée de la Sèvre niortaise, dans les communes de Coulon qui s'en proclame la «capitale», Le Vanneau, Arçais et le nord de Sansais dans les Deux-Sèvres, Le Mazeau et éventuellement Damvix en Vendée. C'est là qu'abondent les ports de barques traditionnelles et les promenades guidées dans les conches et que sont les paysages les plus «verts», voire les plus touffus, entre saules et lentilles d'eau. Le succès de la Venise Verte a entraîné son classement au titre de la loi Paysages de 1930, et une extension considérable de sa définition, qui passe des 640 ha de son sens strict actuel à une aire de 17 000 ha selon le contrat de Plan 2002-2006…