Vermandois (le)

contrée au nord-ouest du département de l'Aisne, dont la ville principale est Saint-Quentin; elle tient son nom d'une tribu gauloise des Viromandui, ou Vermands, dont la ville de Vermand porte encore le nom après s'être nommée Augusta Viromanduorum dans l'Antiquité. Le Vermandois fut longtemps un puissant comté, qui eut même en sa sujétion le Valois, et formait la principale partie de la Picardie, avec à l'ouest le Ponthieu. Il a été jadis très affecté par les guerres. C'est aujourd'hui un pays assez peuplé et actif, à la fois industriel et d'agriculture intensive à exploitations moyennes et grandes; sa population tend néanmoins à diminuer, au moins dans les campagnes. La communauté de communes du pays du Vermandois est un groupement intercommunal de l'Aisne associant 53 communes et 30 400 hab. des cantons de Vermand, du Catelet et de Bohain et siégeant à Bellicourt. Vermandois est également un «territoire» du département de l'Aisne, dans le pays officiel du Saint-Quentinois, mais qui correspond à la communauté.