Verneuil-sur-Avre

6 700 hab. (Vernoliens) dont 430 à part, 3 197 ha, chef-lieu de canton du département de l'Eure dans l'arrondissement d'Évreux, 43 km SSO de la préfecture. La ville forme un bloc assez compact sur la rive gauche de l'Avre, au centre d'une étoile de routes et sur la voie ferrée de Paris à Granville (gare). On distingue encore la trace des anciennes fortifications, où se dresse la Tour Grise et qui fait l'objet d'une promenade des remparts. Au centre, l'église de la Madeleine, du gothique flamboyant, est dominée par une tour de 56 m qui date du début du 16e s. La ville a de nombreuses maisons anciennes et hôtels particuliers, les restes d'une abbaye; un centre hospitalier (90 lits), un collège et deux lycées publics dont un professionnel, un collège et un lycée privés fort réputés formant l'école des Roches, créée en 1899 sur un modèle anglais, qui a vu passer de nombreux enfants des familles fortunées de Rouen et du Havre ainsi que des élèves étrangers et a deux succursales à Versailles et à Paris. Le Center Parc dit de Verneuil est aux Barils (v. ci-après).

Les emplois sont assez nombreux et fort variés. S’y distinguent une filière de conditionnement avec les valves pour aérosols Seaquist (150 sal.), les emballages plastiques Valois (120 sal., pompes et asperseurs pour flacons de cosmétiques, groupe états-unien Aptar), dont la principale usine est au Vaudreuil, la Safet (emballages métalliques, 115 sal.), les emballages plastiques Airlessystems (40 sal., au groupe Alcan par Pechiney). Dans la mécanique apparaissent les ateliers de métallerie Lorin (40 sal., appareils de levage), mécanique Altead (40 sal.), découpage Oxymétal (25 sal.), machines-outils Bret (20 sal., groupe belge Haco); laboratoire d’analyses de moteurs (SGS, 30 sal.); ingénierie IESPM (35 sal.).

L’agro-alimentaire est présent par la fabrique Yabon (ex- Banania, 140 sal.) de pâtisseries, crèmes et soupes, passée par Unilever puis Nutrimaine avant d'être rachetée par le Corrézien Valade en 2005, puis d'échoir au groupe Fruiterroir; et par les volailles Labrouche (50 sal.). Verneuil ajoute encore une fabrique de cravates (Facralux, 30 sal.), les bétons Thébault (30 sal.), les deux surfaces commerciales Intermarché (95 sal.) et Carrefour (30 sal.), un Bricomarché (35 sal.), la distribution pharmaceutique Cerp (45 sal.), les transports Gunst (30 sal.) et Le Clainche (20 sal.).

La commune avait 4 400 hab. en 1900, 5 400 en 1954 et sa population a augmenté jusqu’en 1975 puis s’est à peu près stabilisée avant de perdre 300 hab. de 1999 à 2008. Verneuil est le siège de la communauté de communes du pays de Verneuil-sur-Avre, qui réunit 17 communes et 12 900 hab. Le canton, limitrophe de l’Orne et de l’Eure-et-Loir, a 11 800 hab. (11 500 en 1999), 14 communes, 16 927 ha dont 2 243 de bois.

À Pullay (430 Pullaysiens dont 55 à part, 1 203 ha dont 348 de bois), 5 km à l’ouest de Verneuil, le domaine des Roches abrite une école à l’anglaise depuis 1899, dans un parc de 65 ha: elle emploie 130 salariés. La commune a gagné 60 hab. de 1999 à 2008. Tout à côté, Les Barils (180 Barilois, 953 ha), 7 km à l’ouest de Verneuil, ont reçu aux Bois Francs les vastes aménagements d’un Center Park, qui emploie 640 personnes (dont 150 pour la restauration). Bâlines (450 Bâlinois, 373 ha), de l’autre côté de Verneuil juste en aval, propose un parc d’attraction Naturama plus modeste et a gagné 40 hab. depuis 1999.

Bourth (1 250 Bourthois, 1 863 ha dont 362 de bois), 11 km ONO de Verneuil sur la rive droite de l’Iton et qui dispose d’une gare, avait une tradition ferronnière; il en vient le décolletage Bouilly (40 sal.), mais les Forges de Bourth, qui conservaient 60 salariés, ont été victimes de crises et d’indélicatesses et fermées en 2004; s’y ajoute une fabrique de produits phytosanitaires pour les jardins (Scotts, 95 sal., à un groupe états-unien). La forêt de Bourth borde le village à l’est. La population n’a guère varié tout au long du 20e siècle, mais elle dépassait 1 700 hab. en 1806; elle s'est accrue d'une centaine d'habitants après 1999.

Tout en aval, 11 km à l’est de Verneuil à la limite du département, Tillières-sur-Avre (1 210 Tilliérois, 1 676 ha), qui a une belle église restaurée après un incendie en 1969, se distingue par la grosse fabrique de climatiseurs Airwell du groupe Electra (Israël), qui emploie 310 personnes (ACE Industrie); emballages plastiques Jacques (25 sal.). La population de la commune est stable depuis deux siècles.