Vézénobres

1 780 hab. (Vézénobrais), 1 707 ha dont 450 de bois et 112 de vignes, chef-lieu de canton du département du Gard dans l’arrondissement d’Alès, 10 km SSE d’Alès, au flanc d'une haute butte dominant à l'est la vallée du Gard; château de Calvières, panorama; maison familiale rurale, cave coopérative. La population augmente depuis le minimum de 1936 (690 hab.) et s'est accrue de 270 hab. entre 1999 et 2009. Le village est le siège de la communauté de communes de la région de Vézénobres (16 communes, 9 200 hab.).

Le canton a 8 900 hab. (6 800 en 1999), 17 communes, 15 700 ha dont 4 975 de bois et garrigues; limité au SO par la vallée du Gard, il s’étend vers le NE dans les garrigues des Gras. Tout au nord, le finage de Brouzet-lès-Alès (610 Brouzetains, 1 303 ha dont 623 de bois), dont le village est à15 km à l’est d’Alès, va jusqu’au Guidon du Bouquet (629 m) et conserve des restes de l’oppidum des Angostrines, devenu site de vol libre; cave coopérative; site d'escalade de l'escarpement de Seynes; la commune a 170 hab. de plus qu'en 1999 (+39%).

La partie méridionale du canton est dans le vignoble gardois. Tout près de Vézénobres à 2 km NE, Deaux (590 480 Deusiens, 595 ha) a reçu l’aérodrome d’Alès (code LFMS, aéroclub, piste souple de 1 400 m) et a gagné 110 hab. de 1999 à 2008. Juste au sud de Vézénobres, Ners (700 Nersiens, 496 ha) occupe un méandre du Gard, que traversent la voie ferrée et la voie rapide (N 106) de Nîmes à Alès.: elle a 80 hab. de plus qu'en 1999.

Monteils (630 Montellois), 6 km au NE du chef-lieu, a des installations du Pôle mécanique d’Alès (pistes de terre pour rallyes et essais) et un Institut européen de formation aux mécaniques sportives; la population a augmenté de 220 hab. entre 1999 et 2009 (+54%). Euzet (410 Euzétois, 681 ha dont 299 de bois et 100 de vignes), 8 km ENE du chef-lieu, dont le nom vient du chêne-vert (yeuse) avait un établissement thermal, que dirigea dans les années 1880 le docteur Louis Perrier, «inventeur» de Vergèze, et une verrerie; le site, orné d’un parc, a été rouvert comme institut privé en 2004; cave coopérative au village. Euzet a 140 hab. de plus qu'en 1999 (+52%).

Saint-Césaire-de-Gauzignan (290 Saint-Cézairiens, 684 ha), 7 km au SE du chef-lieu, cultive 404 ha de vignes et sa voisine orientale Saint-Maurice-de-Cazevieille (660 Saint-Mauriçois, 1 315 ha dont 257 de bois), 715 ha; chacune a sa cave coopérative. Juste au sud, Castelnau-Valence (380 Castelnovans, 1 027 ha dont 382 de vignes), 12 km SSE de Vézénobres, s’orne du château de Castelnau. Saint-Césaire a gagné 60 hab. de 1999 à 2009 (+26%), Saint-Maurice 170 (+35%), Castelnau 110 (+41%).

À Cruviers-Lascours (640 Cruscourois, 552 ha dont 186 de vignes), 9 km au SE de Vézénobres près de la rive gauche du Gard, une usine coopérative originale de sucres et produits chimiques dérivés du raisin La Gardonnenque (90 sal.) distille des lies, marcs et moûts fournis par 6 000 viticulteurs, et traite aussi des carottes et des olives. La commune a gagné 90 hab. depuis 1999. Enfin tout au sud, Brignon (820 Brignonais, 667 ha dont 199 de vignes), sur la rive gauche du Gardon à 11 km SE du chef-lieu, s'est augmentée de 150 hab. depuis 1999. Elle a un collège public et une entreprise de maçonnerie (Bernard, 60 sal.).