Ville-en-Tardenois

570 hab. (Tardenevilliens), 1 120 ha dont 273 de bois, chef-lieu de canton du département de la Marne dans l’arrondissement de Reims, 20 km au SO de la préfecture. Le village est dans un fond de vallée et n’a qu’un seul vigneron (6 ha); silos, commerces et services, église romane restaurée classée; il est le siège de la communauté de communes Ardre et Tardenois (16 communes, 2 800 hab.).

Le canton a 12 500 hab. (11 900 en 1999), 38 communes et 21 824 ha. Il s’étend dans les collines du Tardenois et de la Montagne de Reims; sa moitié sud-est est dans le Parc régional. Côté est, il inclut tout le front de côte et les communes viticoles face à Reims: du sud au nord Écueil (320 hab., 703 ha dont 256 de bois), qui a 138 ha de vignes, la Région d’Écueil étant une subdivision du Vignoble champenois (24 communes dont Reims, 1 540 ha AOC); Sacy (380 Sacéens, 556 ha dont 150 ha de vignes AOC, coopérative, église classée des 12e et 16e s.); Ville-Dommange (430 Villedommangeois, 340 ha, 190 ha de vignes d’AOC champagne, deux caves coopératives), dont le village est dominé par la chapelle Saint-Lié; Jouy-lès-Reims (190 Jouissiens, 186 ha dont 95 ha de vignes), avec coopérative; Pargny-lès-Reims (360 hab., 362 ha dont 75 ha de vignes AOC); Coulommes-la-Montagne (220 Coulommois, 270 ha dont 76 de vignes), qui s’orne du château de Ribeaucourt; Vrigny (230 Vrignolais, 446 ha dont 88 de vignes). Écueil et Ville-Dommange ont perdu chacune 40 hab. entre 1999 et 2008.

La partie centrale du canton est défoncée par la vallée de l’Ardre, affluent de la Vesle, où le vignoble s’est également étendu, et il est traversé du SO au NE par l’autoroute A 4. Au sud, Chaumuzy (320 Chaumuziens, 1 994 ha dont 865 de bois), dans la vallée de l’Ardre à 6 km ESE de Ville-en-Tardenois, a 82 ha de vignes AOC et une cave coopérative. Bouilly (170 Beullisiens, 564 ha), 13 km au SO de Reims, se signale par 50 ha de vignes d’appellation, et par le grand domaine forestier de Commétreuil, tenu par une institution catholique: centre de conférences, sports et restauration du milieu naturel, chantier de jeunes, centre d’initiation à la nature; société forestière, agricole et viticole, haras.

Lagery (200 Lagerois, 934 ha), 8 km au NO du chef-lieu, cultive 47 ha de vignes et conserve les restes assez imposants d’un château, dont une tour du 13e s. et le porche sont classés, ainsi que des halles du 17e s. et une église avec portail du 12e; jadis on a fabriqué du drap à Lagery, et la commune a eu un maximum de 508 habitants en 1806. Gueux est devenue la commune la plus peuplée, suivie de Muizon.