Villemomble

28 600 hab. dont 280 à part, 404 ha, chef-lieu de canton de la Seine-Saint-Denis dans l'arrondissement de Bobigny, 8 km au sud-est de la préfecture au sud du Raincy. Son territoire a une direction générale ONO-ESE conforme à celle de la voie ferrée Paris-Strasbourg qui le traverse de part en part dans sa partie septentrionale, laissant une gare Le Raincy-Villemomble-Montfermeil à la limite nord du territoire, et de la voie ferrée de Grande Ceinture qui court au sud. Entre les deux, la N 302 traverse la commune d'ouest en est mais selon un tracé sinueux. Elle est croisée par la D 116 au centre de la commune, nommée logiquement rue du Raincy vers le nord, rue d'Avron vers le sud, où le relief monte sur les pentes septentrionales du plateau d'Avron.

Le centre administratif avec l'hôtel de ville est le long de cette voie juste au sud du croisement, face au petit parc de la Garenne, tandis que le reste du centre-ville avec le château du 18e s., le théâtre Georges Brassens et le marché sont au milieu du territoire communal, au nord-est du carrefour. Le centre commercial de Beauséjour et le nouveau cimetière sont juste au sud-ouest. La commune est assez bien desservie par les transports ferroviaires. Elle possède au nord-ouest une assez large extension au nord de la voie ferrée, le quartier des Coquetiers, qui est traversé par la ligne des Coquetiers entre Bondy et Aulnay-sous-Bois, et dispose des gares des Coquetiers et de l'Allée de la Tour Rendez-Vous, desservies désormais par le tram-train de la ligne T4. Les autres principaux quartiers sont Bois Doré et les Marnaudes à l'ouest, Bois Châtel à l'est du centre et l'Époque à l'extrême-est; la gare RER de Gagny est proche de la limite orientale de la commune.

Villemomble est une commune fleurie (trois fleurs) dotée de deux collèges publics et un privé, et d'un lycée public. L'Institut de Valois, au nord-est de la commune, était un collège-lycée privé hors contrat; fermé, il pourrait accueillir une maison de retraite. La seule industrie notable est celle de Placoplâtre (200-500 sal.), du groupe Saint-Gobain. La commune avait 700 hab. vers 1850, puis a crû dans la seconde moitié du 18e s., passant à 6 100 hab. dès 1901, 9 000 en 1911; sa population a atteint 18 500 hab. en 1936 et a culminé à 28 800 en 1968 avant de diminuer un peu, mais aurait regagné après 1999 (27 000 hab.). La commune est essentiellement résidentielle et en pavillons. Sa municipalité a été le plus souvent à droite. Le maire est Patrice Calméjane (UMP), député, succédant à son père qui avait dirigé la commune de 1964 à 1999 sauf une interruption socialiste de 1977 à 1983. Le canton correspond à la commune et son conseiller est également de l'UMP.