Villers-Saint-Paul

5 950 hab. (Villersois), 493 ha, commune de l’Oise dans le canton de Nogent-sur-Oise, sur la rive droite de l’Oise en amont de Nogent et de Creil; dans la plaine alluviale, la ville a deux grandes zones industrielles, l’une partagée avec Rieux, l’autre, en aval, avec Nogent. Trois établissements dominent: Griset, du groupe allemand Diehl, est dans la métallurgie du cuivre et alliages (220 sal.); Arkema (ex-Atofina), du groupe Total, fabrique des bases pour la pharmacie (150 sal.); l’usine Toyo Ink ex-Francolor (100 sal.), installée dès 1872, fabrique des pigments pour encres dans les trois couleurs de base jaune, cyan et magenta; elle fut à Kuhlmann puis Akzo Nobel et appartient au groupe japonais depuis 1992.

S’y ajoutent des ateliers de moindre taille, comme la métallerie TICN (35 sal.), le chimiste Rohm & Haas (45 sal., produits de base pour détergents), les caoutchoucs moulés CMO (25 sal.), les plastiques Doneco-Celtite (DFC, 35 sal.) et RJR (25 sal.); installations électriques Setel (25 sal.) et thermiques STIO (20 sal.), couverture Europe Toitures (20 sal.); aménagements paysagers Loiseleur (6R sal.); incinération d'ordures Esiane (30 sal.); transports spécialisés BM-Chimie (170 sal.); négoce de matériel de manutention Aprolis (70 sal.); Intermarché (35 sal.). La ville a une église issue d’un prieuré bénédictin (12e-13e s.), et un collège public. La commune a eu 900 hab. en 1911, 2 400 en 1936 et a poursuivi sa croissance jusqu’en 1980; elle a perdu 80 hab. depuis 1999.