Voreppe

9 600 hab. (Voreppains) dont 340 à part, 2 865 ha dont 1 400 de bois, commune du département de l'Isère dans le canton de Voiron, 10 km au SSE du chef-lieu et 15 km NNO de Grenoble. La ville est dans la cluse de Grenoble, près de son extrémité nord; la cluse est d'ailleurs parfois nommée cluse de Voreppe. Son territoire monte à 1 800 m dans les hautes corniches calcaires de l'urgonien de la Chartreuse, autour de l'abbaye de Chalais, fondée en 1101 et dont les bâtiments sont en cours de restauration. Voreppe a une belle église romane à clocher carré, deux parcs en ville, une base de loisirs et de nature dans l'île Chartreux. Elle est fleurie (trois fleurs), dotée d'un collège public et un privé, un lycée général et professionnel privé; institut médico-éducatif, institut d'éducation motrice et plusieurs institutions de santé pour paralysés et infirmes moteurs cérébraux; supermarché U (35 sal.). La commune a eu assez constamment environ 3 000 hab. de 1830 à 1960, puis sa population a augmenté, passant par 6 000 hab. dès 1975.

Dans la plaine, les échangeurs des A 48 et 49 et des N 75, 85, 532 en font un site privilégié d'industries et de logistique. Voreppe partage avec Moirans trois parcs d'activités dénommés Centr'Alp 1 (214 ha), 2 (77 ha) et 3 (en projet). Les skis Rossignol (Quicksilver) viennent d'y transférer leur siège. On y trouve le gros centre de recherche et d'ingénierie de l'aluminium Alcan (330 sal., canadien), lui-même associant quatre établissements à fonctions distinctes dont Aluval (électrolyse, 260 sal.), Reflex pour les emballages et CRV (Centre de recherche de Voreppe) pour les applications, hérités de Pechiney; et des usines de pièces et circuits électriques pour automobiles Radiall (360 sal.), de remontées mécaniques Pomagalski (270 sal., à l'italien Seeber), de papeterie Matussière et Forest (Papeteries de Lancey, 240 sal.), de plastiques Allibert (250 sal., groupe états-unien JP Morgan) et Space in France (90 sal.), d'automatismes Merlin-Gérin du groupe Schneider (170 sal.), de chimie des détersifs Stepan (130 sal., états-unien), de bétons (Rector Lesage, 100 sal.), d'électronique (Maatel, 40 sal.), de mécanique (MGF Grimaldi, 35 sal.), et même de pizzas (Alpes Frais, 45 sal.); ingénierie Novelis (45 sal.), gaz industriels (L'Air Liquide, 35 sal.), conditionnement à façon Sico (40 sal.); maçonnerie Blandino Mazzilli (40 sal.), travaux publics Perino et Bordone (95 sal.), Zéphyrin (75 sal.) et Eurovia (70 sal.), base d'autoroutes Area (100 sal.); plus des transporteurs comme Transdev (50 sal.), des entreprises de nettoyage (Vitronet, 390 sal.) ou de traitement des eaux (Saur, 140 sal.) et des déchets (Onyx, 80 sal.); négoces de verre (Daver, 35 sal.), de surgelés (Davigel, 35 sal.); Novotel (35 sal.).