Vosges

massif cristallin dissymétrique, forestier et herbager, à la fois touristique et industrieux, tombant abruptement sur la plaine d’Alsace et plongeant vers l’ouest sous une couverture de grès puis de terrains calcaires et marneux formant en Lorraine l’extrémité orientale du Bassin parisien géologique. En Franche-Comté, les Vosges n’apparaissent guère que par leur extrémité méridionale, qui culmine aux ballons de Servance et d’Alsace, juste au sud de la haute vallée de la Moselle, qui est entièrement en Lorraine. Mais l’effet des Vosges se fait sentir assez loin au sud, notamment à la présence d’une longue queue en arc de cercle formée par des barres de grès qui dominent Belfort et ont porté ses défenses (Salbert et Roppe), et plus à l’ouest dans les petits massifs au nord-ouest de Montbéliard (Saulnot), comme dans celui de Chérimont au sud de Ronchamp.

Les différences d’altitudes et de sols ont fait distinguer en Haute-Saône au moins trois petites régions agricoles, les Hautes Vosges, la région Vosgienne, la région Sous-vosgienne. Le pays des Mille Étangs est un élément original de la bordure des Vosges. La Vôge prolonge les Vosges vers l’ouest, à la limite de la Lorraine. Le pays des Vosges saônoises s’est formé autour de Luxeuil-les-Bains, contenant tout le nord et l’est du département de Haute-Saône, y compris Lure; il associe 10 communautés de communes, au total 162 communes et 86 000 hab. sur 163 000 ha. Il existe une communauté de communes du pays Sous-vosgien, mais dans le Territoire de Belfort, de 14 communes et 6 500 hab., autour de Rougemont-le-Château et Étueffont et siégeant dans cette dernière. Un Parc des Ballons des Vosges est partagé entre Alsace, Lorraine et Franche-Comté.