Voves

3 000 hab. (Vovéens), 3 298 ha, chef-lieu de canton d'Eure-et-Loir dans l'arrondissement de Chartres, 24 km SSE de la préfecture en pleine Beauce, sur le trajet du TGV Atlantique. Il conserve un ancien camp d'internement de la dernière guerre, avec une esquisse de musée; la ville se donne le titre de «cité des patriotes». Elle accueille quelques ateliers: constructions métalliques Briand Gérard (60 sal.), conditionnement de pommes de terre Parmentine (40 sal.) et de parfums (CPP, 25 sal.); machines agricoles Duret (40 sal.), peinture en bâtiment Dubois (45 sal.), charpentes Peltier (20 sal.), sables et granulats des Matériaux de Beauce (20 sal.); elle a un collège public et une maison de retraite, un supermarché Carrefour (25 sal.). Voves avait 2 000 hab. entre 1880 et 1950, puis sa population a un peu augmenté. Elle est le siège de la communauté de communes de la Beauce Vovéenne, qui correspond exactement au canton; elle héberge aussi le siège du pays de Beauce, qui rassemble 4 communautés, 82 communes, 34 700 hab. sur 1 228 km2.

Le canton a 9 100 hab. (8 500 en 1999), 22 communes et 37 848 ha dont 1 111 de bois et s'étend au milieu de la plaine de Beauce, ponctuée de villages ramassés et espacés, et de rares fermes isolées dans l'intervalle. Il est traversé du NO au SE par la N 154, et du NE au SO par la ligne du TGV Atlantique. À Boisville-la-Saint-Père (730 Boisvillois, 2 492 ha), 9 km au NE de Voves, se tient un gros négoce de matériel agricole (Lecoq, 45 sal.) et un négoce de pommes de terre (Terre de France Beauce, 20 sal.); au nord-ouest du village s'est installé en 2006 un parc de 4 éoliennes sur le site du Bois Bigot (9,6 MW). Prasville (340 hab., 1 626 ha), 6 km à l'est de Voves, a une motte castrale des 10e-12e s. et une carrière (SMB, 25 sal.). Juste au nord-est de Voves à 4 km, Beauvilliers (310 hab., 2 305 ha) est à une bifurcation de la ligne de TGV et a reçu également en 2006 un parc éolien de 5 hélices Nordex (11,5 MW). Beauvilliers a fait un temps partie de la liste du fameux «troisième aéroport parisien» à la recherche d'un site; elle a gagné 50 hab. de 1999 à 2007.

Vers l'est et le nord-est, Ymonville (490 hab., 2 069 ha), Moutiers (250 Moustériens, 2 120 ha) et Ouarville (590 hab., 2 013 ha) ont gagné des habitants de 1999 à 2007. Toutes trois conservent des moulins à vent du 18e s. classés et restaurés. Moutiers, qui se dit volontiers mais non officiellement Moutiers-en-Beauce, est un village extrêmement fleuri depuis les années 1960 (quatre fleurs, grand prix) et une petite cité de caractère. Ouarville a une fabrique de meubles (Orsini, 25 sal.) et une de meubles de rangement (PCM Habilclass, 30 sal.), une station de traitement d'ordures ménagères (Novergie, 35 sal.).

Un vaste parc d'une vingtaine d'éoliennes vient d'être ouvert au sud d'Ouarville, en partie sur les communes de Louville-la-Chenard (290 Louvillois, 1 951 ha) entre Ouarville et Moutiers, et Réclainville (140 hab., 980 ha) un peu plus à l'ouest. Au sud à Viabon (310 hab., 3 643 ha), 9 km au SE de Voves, la société Pommier Scebp fait des rampes pour aspersion (groupe Hardi-Évrard, 50 sal.); la commune a gagné une soixantaine d'habitants de 1999 à 2007. Baignolet (130 hab., 1 007 ha), 11 km au sud de Voves, contient le terrain militaire de Bouard.