Wattignies

13 400 hab. (Wattignisiens), 631 ha, commune du département du Nord dans le canton de Seclin-Nord, 4 km au nord du chef-lieu. Elle touche à la commune de Lille par la sortie sud de la métropole. Elle fut en 1708 le lieu d'une bataille gagnée par Malbrough contre les Français, ce par quoi elle s'oppose à son homonyme du pays de Maubeuge, devenue Wattignies-la-Victoire en souvenir d'un succès révolutionnaire de 1793 contre les Autrichiens. La ville est fleurie (quatre fleurs) et offre deux collèges publics, une maison de retraite. Le parc du château, du 17e s., abrite le Creps (Centre régional d'éducation physique et des sports).

La commune est surtout résidentielle mais a une fraction de la zone industrielle de Noyelles et Séclin. Les principaux employeurs sont un hypermarché Cora (330 sal.), les négoces de matériel de chantier Bergerat-Monnoyeur (65 sal.), d’habillement Julie et Floriant (50 sal.); publicité VF (Babou, 40 sal.); fabrique d'articles métalliques Sécurité et Signalisation (30 sal.). Wattignies a atteint 2 000 hab. en 1836 et 3 100 en 1911 ; elle avait 6 000 hab. en 1968 et a plus que doublé sa population en 1975, puis sa croissance s’est ralentie et la commune semble même avoir perdu 1 200 hab. entre 1999 et 2010. Le maire est Alain Pluss (divers droite).