Wimille

4 300 hab. (Wimillois), 2 224 ha, commune du Pas-de-Calais dans le canton NE de Boulogne-sur-Mer, 6 km NNE du chef-lieu. La commune est traversée par le Wimereux et va au nord jusqu'à la rive gauche de la Slack. Elle est parcourue dans l'autre sens, du sud au nord, par l'autoroute A 16. Son nom viendrait d'un moulin sur la Wims, petit fleuve devenu depuis le Wimereux, et la prononciation est donc en principe oui-mil. Elle est incluse dans le parc régional mais ne touche pas au littoral depuis que son ancienne section de Wimereux est devenue indépendante en 1899. Elle avait 2 400 hab. en 1931, 4 000 en 1960 et a poursuivi sa croissance jusqu'en 1968, a un peu fluctué ensuite, puis a perdu 460 hab. entre 1999 et 2010.

Elle propose à la visite le vallon du Denacre avec cascades et ombrages, une ancienne fontaine du 17e s. (inscrite), les châteaux de Lozembrune (18e et 19e s., parc de 14 ha), du Denacre (18e s.), la Croix, les Pipots et Houlouve, la colonne de la Grande Armée à la limite de la commune de Boulogne, commencée en 1804 et achevée seulement en 1821. C'est à Wimille que Pilâtre de Rozier fit en 1785 une ascension en ballon de plus de 1 000 m, qui lui fut fatale et que commémore un monument.

La ville est dotée d’un collège public, d’un institut médico-éducatif (65 places), d’une maison de retraite. Elle a une gare, et d’assez grandes usines de conserves de poisson Gelmer 280 sal., au groupe international d’origine islandaise Icelandic) et Conegan (100 sal.), d'aliments pour animaux de compagnie Continentale de Nutrition (150 sal.) ; menuiserie métallique Delattre (80 sal.), imprimerie Debusschere (30 sal.) ; supermarchés Carrefour (45 et 35 sal.), constructions Ramery (50 sal.).