Wittelsheim

10 800 hab., 2 363 ha dont 901 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton de Cernay, 15 km au NO de Mulhouse. C’est le centre et la ville principale du bassin potassique, avec le siège de la société et le carreau Joseph-Else, et encore 200 employés. La population n’atteignait que 1 500 hab. avant la guerre de 1914, puis a bondi à 2 800 en 1926, 7 100 en 1936; elle a atteint les 10 000 en 1968 et avait peu varié depuis mais a gagné 500 hab. de 1999 à 2007. La commune comprend plusieurs grandes cités ouvrières, et une mine-musée; deux gares; deux collèges publics, lycée polyvalent; un bowling (Cristal, 30 sal.); une petite «zone urbaine sensible» au nord de la ville (la Thur). Le maire est Denis Riesemann (UMP). La commune n'a pas intégré la communauté d'agglomération de Mulhouse.

L’incendie du dernier puits de potasse a accéléré la fermeture des mines, qui a pris effet au 31 décembre 2002. La société Stocamine avait enterré dans les anciennes galeries minières, à – 600 m, une grosse quantité de déchets ultimes mais a arrêté en 2005. La commune a accueilli plusieurs ateliers, en partie au titre de la reconversion: électronique Cerberus (groupe Siemens, 65 sal.), d’emballages de bois Batembal (45 sal.), d’emballages de carton Corrupad (45 sal.), de plastiques Isler et Walter (30 sal.); menuiserie métallique Herzog (25 sal.), mécanique SMES (25 sal.). Dans d'autres domaines: plâtrerie Stepec (35 sal.), travaux publics Ferrari (120 sal.) et Werny (40 sal.), réseaux pour fluides SMCE Reha (20 sal.); négoces de produits pharmaceutiques Schneider et Boisson (30 sal.), de matériel de nettoyage DME (20 sal.), publicité Elpev (30 sal.); transports Paul Laiss (70 sal.), Chronopost (40 sal.), TNT (40 sal.), Calberson (35 sal.); vente à domicile Maximo (40 sal.); Super-U (50 sal.); fourniture d'électricité RTE-EDF (35 sal.), traitement des eaux Sanest (25 sal.), collecte de déchets Sita (45 sal.).

Le village originel se voit encore au centre du finage, étiré sur la D 2 au croisement de la D 19, un peu au sud du cours de la Thur. Il a pour voisines au sud les cités ouvrières Langenzug, Grassegert et Amélie I. Celle-ci est proche du puits Amélie et d'énormes déblais miniers, assortis d'installations ferroviaires et de bâtiments industriels. La partie méridionale de la commune est boisée. Le puits Amélie II et la cité Amélie II sont juste au sud-est de la ville, proches du puits Max et d'un triage ferroviaire qui sont dans le ban de Richwiller.

Au sud-ouest sont les cités Joseph Else et Graffenwald, les puits Joseph et Else, un grand étang de gravière et un échangeur de la voie rapide N 66 qui suit la limite sud de la commune. Au nord-est du finage sont la gare et la cité de la Gare; la voie ferrée nord-sud laisse à l'est une fraction de finage boisée, qui contient au nord la frange méridionale de la grande cité-jardin de Rossalmend, dont la plus grande partie est à Staffelfelden. Au nord-ouest, le territoire communal déborde le cours de la Thur, autour du moulin de Wittelsheim. Une voie romaine traverse le nord-ouest du finage.