Canton de Ferney-Voltaire

Ferney-Voltaire

7 200 hab., 478 ha, chef-lieu de canton du département de l'Ain dans l'arrondissement de Gex, 11 km au SE du chef-lieu sur la N 5, à 423 m d'altitude. Frontalière de la Suisse, où elle dessine même un saillant, c'est la commune française la plus proche de Genève. C'est bien pourquoi Voltaire s'y était installé, à même ainsi de se protéger à la moindre alerte; le château qu'il a acheté en 1758, et abondamment restauré et agrandi, est devenu un musée, et le monument le plus visité de la ville. Son nom a été ajouté à celui de la commune aux débuts de la Troisième République, en 1878.

Les activités de Ferney sont à peu près exclusivement tertiaires et les principales entreprises sont des supermarchés: un centre Leclerc (190 sal.), deux magasins Champion (160 et 50 sal.); boulangerie (Goodis, 30 sal.); conseil d'entreprise (Cedec, 55 sal.), sociétés immobilières. Ferney a un lycée et un collège publics, un institut médico-éducatif, un centre de soins de rééducation. L'aéroport de Genève-Cointrin borde la ville et son Novotel est à Ferney (40 sal.), ainsi que plusieurs autres hôtels et restaurants. La population communale, de moins de 1 000 hab. au début du 19e s., et 1 100 au début du 20e s., augmente depuis 1950; elle est passée de 1 300 hab. en 1954 à 5 600 en 1975, puis a ralenti sa croissance. La commune enregistre plus de 300 résidences secondaires.

Le canton a 28 400 hab., 8 communes, 7 843 ha dont 1 854 de bois; il est frontalier de la Suisse et monte à l'ouest sur les monts Jura dans la commune de Thoiry. La croissance de la population dans cette périphérie de Genève a fait que la plupart des communes dépassent ou approchent 2 000 habitants: Versonnex et Ornex au nord de Ferney, Prévessin-Moëns, Saint-Genis-Pouilly et Thoiry à l'ouest (v. ces noms). Seule la petite commune de Sergy (1 300 Sergiens, 946 ha dont 337 de bois), 10 km à l'ouest du chef-lieu, reste plus discrète; mais elle croît: de moins de 300 hab. en 1968, elle est passée à 1 200 en 1990 et a gagné encore 170 hab. de 1999 à 2005.


Ornex

2 700 hab. (Ornésiens) dont 70 à part, 564 ha, commune du département de l'Ain dans le canton de Ferney-Voltaire, juste au nord du chef-lieu à 480 m, et frontalière; magasin Jardiland (20 sal.). Ornex, dont le petit finage est entièrement en plaine, n'avait que 260 hab. en 1954 et a passé le millier en 1975, les 2 000 un peu avant 1990.


Prévessin-Moëns

4 400 hab. (Prémoënnois), 1 207 ha, commune du département de l'Ain dans le canton de Ferney-Voltaire, juste à l'ouest du chef-lieu, à 470 m. La commune est frontalière de la Suisse, et abrite l'essentiel des installations de surface du Cern, qu'elle partage toutefois avec sa voisine occidentale Saint-Genis-Pouilly; un collège public, transports Muller (45 sal.). La commune résulte d'une fusion de 1974; Prévessins n'avait encore en 1968 que 480 hab., Moëns 340; leur population est passée à 1 500 hab. en 1975, 3 000 vers 1985 et la commune a encore gagné 500 hab. de 1999 à 2005. De nombreux lotissements y ont été édifiés mais le Cern reste entouré d'un environnement champêtre drainé par le Grand Journans, qui descend de Gex et rejoint l'Allondon avant le Rhône.


Saint-Genis-Pouilly

6 500 hab. (Saint-Genésiens), 977 ha, commune du département de l'Ain dans le canton de Ferney-Voltaire, 9 km à l'ouest du chef-lieu à 450 m, au bord du Lion, qui devient en Suisse l'Allondon, affluent du Rhône. Frontalière, elle participe pleinement à l'expansion du pays de Gex et des grandes banlieues de Genève. Vers l'ouest, elle partage avec Thoiry le Technoparc du Léman (40 ha). Vers l'est, elle partage avec Prévessin-Moëns les installations du Cern, le Centre européen de recherche nucléaire (Cern), qui occupe 600 ha et emploie plus de 3 000 personnes. Les activités principales y sont liées à l'électricité et à l'électronique: STMicroelectronics (250 sal.), Amec Spie (britannique, 150 sal.), Soteb (60 sal., matériel électrique), installations électriques Melotte (270 sal., néerlandais) et Ineo (95 sal.); s'y ajoutent l'atelier de mécanique Serco (80 sal.), la bureautique B&S (45 sal., suisse), la lunetterie L&L (30 sal.); ingénierie de L'Air Liquide Cryogenic (35 sal.), maintenance mécanique Endel (30 sal.), nettoyage Onet (45 sal.), nettoyage urbain Sita (35 sal.); supermarchés Intermarché (70 sal.) et Champion (35 sal.), magasin de bricolage (La Boîte à Outils, 35 sal.), jardinerie (Les Jardins du Jura, 45 sal.); négoce de matériaux (Samse, 30 sal.). La ville a aussi un collège public. Au SE de la commune, la forêt de Saint-Genis abrite un arboretum et un terrain de golf. Le siège de la communauté de communes du Pays de Gex (26 communes) est au Technoparc. La commune est issue d'une fusion ancienne (années 1790); elle n'avait encore que 650 hab. en 1954 et sa population augmente depuis; elle est passée par 2 000 hab. en 1968, 5 000 en 1985. Elle a gagné 850 hab. de 1999 à 2004 (+13%).


Thoiry (Ain)

4 100 hab. (Thoirysiens), 2 893 ha dont 782 de bois, commune du département de l'Ain dans le canton de Ferney-Voltaire, 12 km à l'ouest du chef-lieu à 500 m. Tout en étant frontalière, elle est la seule commune montagnarde du canton, montant à la fois au Crêt de la Neige (1 720 m) et au Reculet (1 717 m). La ville s'allonge au pied des monts; dans la plaine, elle partage avec Saint-Genis-Pouilly le Technoparc du Léman; mais le principal établissement est un hypermarché du groupe suisse Migros (250 sal.); magasin Go Sport (35 sal.). Thoiry n'avait que 1 100 hab. en 1962 (1 500 en 1846) et a entamé alors une nette croissance, passant par 2 100 hab. en 1982, 3 000 en 1990.


Versonnex

1 700 hab. (Versonnexois), 589 ha, commune du département de l'Ain dans le canton de Ferney-Voltaire, 6 km au nord du chef-lieu, frontalière, à 465 m. Le nouvel anneau circulaire du LHC (Large Hadron Collider), le «grand collisionneur de hadrons», passe par Versonnex et y a des installations (Point 6). La croissance de la population est spectaculaire: 160 hab. seulement en 1968, 1 100 en 1982, +230 hab. de 1999 à 2004.