Canton de Pont-de-Veyle

Pont-de-Veyle

1 600 hab. (Pont-de-Veylois), 194 ha, chef-lieu de canton du département de l'Ain dans l'arrondissement de Bourg-en-Bresse, 30 km ONO de la préfecture et 8 km au SE de Mâcon. Le village est sur la rive droite de la Veyle à 5 km de son confluent avec la Saône et la plaine en aval, inondable, est vide. Le bourg a quelques maisons anciennes sur arcades et une grosse tour-porte de l'ancienne enceinte flanquée d'une «maison du guetteur» (15e s.), un hôtel de ville du 16e s., de belles promenades, un parc public et un château des 18e-19e s., affecté au centre de formation des Compagnons du Tour de France, avec des serres, un parc de 12 ha et 8 ponts. Un hôpital local de 16 lits médicaux (210 en tout) fonctionne dans l'ancien hôpital reconstruit au 18e s. et récemment rénové, où subsiste une vénérable apothicairerie; collège public, maison familiale rurale; gare; fabrique de casiers métalliques (Valentini Sciam, 35 sal.). La population communale a atteint 1 500 hab. en 1872, moins de 1 000 en 1931 et augmente lentement depuis.

Le canton a 11 100 hab., 12 communes, 12 346 ha dont 930 de bois; il est limitrophe de la Saône-et-Loire et bordé à l'ouest par la rive gauche de la Saône juste en aval de Mâcon. La communauté de communes du canton de Pont-de-Veyle lui correspond exactement et siège au chef-lieu. Crottet (1 500 Crottassis, 1 212 ha), 1 km au nord du chef-lieu, a une entreprise de travaux publics et carrières (Socafl, 150 sal.) et une fabrique de bétons LPB (Les Préfabrications Bressanes, 70 sal.), une fabrique de levain (Phil Xn 290, 25 sal.) et un négoce de fleurs artificielles (Sodif, 35 sal.); elle accueille le golf de la Commanderie. La commune n'avait que 680 hab. en 1962 et a encore gagné 170 hab. de 1999 à 2006. Grièges (1 700 hab., 1 487 ha), 4 km au SO de Pont-de-Veyle, a une fromagerie (Bressor, 270 sal.), acquise par le groupe Bongrain, et un négoce de fournitures industrielles (Mingret, 25 sal.); à l'ouest de la commune passe la ligne de TGV, avec un branchement vers Pont-de-Veyle et la ligne de Bourg. Grièges n'avait que 870 hab. dans les années 1930, moins de 1 300 en 1975; elle a gagné une centaine d'habitants de 1999 à 2005.

Cormoranche-sur-Saône (920 hab., 985 ha dont 213 de bois), 2 km au SO de Grièges, qui a gagné également une centaine d'habitants de 1999 à 2006, et dépasse ainsi le millier, partage avec Grièges la totalité de la rive de la Saône dans le canton; port de plaisance au hameau d'Arciat, étang de 28 ha avec base de loisirs aux Luisants; emballages en bois Rabuel (85 sal.), maçonneries Morel (40 sal.) et Rabuel (20 sal.); la mention «sur Saône» est de 1908. Bey (230 hab., 277 ha), 8 km au SSO de Pont-de-Veyle, village très fleuri, a une belle église à base romane (12e s.) et couverture de lauzes.

Laiz (1 000 Laiziens, 1 031 ha), 2 km au sud du chef-lieu, n'avait que 390 hab. en 1968 et a ajouté aussi une centaine d'habitants de 1999 à 2006; elle a reçu une base régionale du groupe de distribution Carrefour (120 sal.) et un supermarché U (90 sal.); atelier de mécanique (Victor, 20 sal.), transports Kuehne Nagel (130 sal.). Saint-Jean-sur-Veyle (990 hab., 1 121 ha) héberge une meunerie (Marion, 25 sal.) et a gagné 60 hab. de 1999 à 2006. Saint-André-d'Huiriat (410 hab., 900 ha), à l'angle SE du canton à 6 km du chef-lieu, a une église classée et une fabrique de protéines pour aliments diététiques (laboratoire NPC, Nutrition Protein Corporation, 60 sal.); elle a gagné plus de 100 hab. de 1999 à 2007.

Au nord-est du canton à 8 km ENE du chef-lieu, Saint-Cyr-sur-Menthon (1 300 hab., 1 693 ha), sur la N 79, est le fief du plus gros employeur du canton, Lamberet, premier constructeur européen de camions isothermes, qui y emploie 700 personnes et a d'autres ateliers à Sarreguemines et au Viêt-Nam; musée départemental de la Bresse à la ferme des Planons, au nord du village. La commune n'avait que 820 hab. en 1975 et en a gagné 230 de 1999 à 2007. Juste à l'est, un échangeur de l'A 40 et de la N 79 avec péage est établi à Saint-Genis-sur-Menthon (370 hab., 1 155 ha). Enfin à Perrex (740 Perrexiens, 1 107 ha), 9 km ESE du chef-lieu, métallerie et fabrique de matériels agricoles en inox Seroba (famille Badet, 55 sal.); Perrex a gagné 110 hab. de 1999 à 2007.