Canton de Saint-Trivier-de-Courtes

Saint-Trivier-de-Courtes

950 hab., 1 653 ha dont 233 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Ain dans l'arrondissement de Bourg-en-Bresse, 32 km NNO de la préfecture, sur la route de Tournus. Le village a quelques restes de mur d'enceinte et une tour octogonale; un collège public, un ancien hospice transformé en maison de retraite d'une centaine d'hôtes; plastiques Sotrafa (80 sal.), atelier des Façonniers bressans (60 sal.), fromagerie Sodiaal (30 sal.). Au nord du village, la ferme du Tremblay, à cheminée sarrasine, a été classée et rénovée comme ferme-musée. La commune a eu plus de 1 500 hab. dans les années 1840; sa population a lentement décliné ensuite, et durant tout le 20e s. Elle est restée étale de 1999 à 2007.

Le canton a 5 000 hab., 12 communes, 19 391 ha dont 2 565 de bois; la communauté de communes du canton de Saint-Trivier-de-Courtes lui correspond exactement et siège au chef-lieu. Situé en pleine Bresse, il est limitrophe de la Saône-et-Loire; la Reyssouze le traverse au sud-ouest. Plusieurs fermes ont conservé des «cheminées sarrasines» à gros foyer central. À Courtes (220 hab., 906 ha), juste à l'est du chef-lieu, la ferme de la Forêt est aménagée en musée; transports Jacquet (190 sal.). Quelques étangs, dont les plus grands sont à Lescheroux (600 Lescherouxiens 2 005 ha dont 250 de bois), 8 km SE de Saint-Trivier (étang de Pontremble, 36 ha) et à Vescours (190 hab., 1 248 ha dont 352 de bois), 5 km au NO du chef-lieu (étang Morel, 22 ha). Au sud-ouest du canton, Saint-Jean-sur-Reyssouze (590 hab., 2 748 ha dont 297 de bois), 8 km SSO du chef-lieu, a un atelier d'abattage de volailles (Joly, 75 sal.); le village n'est pas au bord de la Reyssouze, mais à 3 km; toutefois, la rivière borde la commune au nord. La population de Saint-Jean dépassait 1 600 hab. au milieu du 19e s.; elle a diminué jusqu'en 1990 (540 hab.) mais a gagné 40 hab. de 1999 à 2006.