Canton de Seyssel

Seyssel (Ain)

810 hab. (Seysselans), 240 ha, chef-lieu de canton du département de l'Ain dans l'arrondissement de Belley, 31 km NNE de Belley au bord du Rhône, face à Seyssel (Haute-Savoie); musée du bois. La commune a gagné plus de 90 hab. de 1999 à 2004, mais se dépeuplait jusque-là depuis un siècle et demi: elle avait 1 500 hab. en 1851. Une aoc de vins seyssel porte sur 81 ha (5 000 hl/an); elle date de 1942 et porte sur les cépages altesse (roussette) et molette, en vins blancs tranquilles ou mousseux.

Le canton a 5 700 hab., 5 communes, 10 071 ha dont 3 971 de bois; limitrophe des départements de Savoie et de Haute-Savoie, il s'étire sur 21 km le long de la rive droite du Rhône et plus de la moitié de sa surface est occupée par le puissant relief du mont anticlinal du Grand Colombier. Chanay (580 Chanerus, 1 810 ha dont 845 de bois), tout au nord à 8 km de Seyssel, à 492 m, a eu des mines d'asphalte à Pyrimont et héberge un centre médical national de la MGEN. Corbonod (910 hab., 3 959 ha dont 1 381de bois), 2 km au nord de Seyssel, est à la tête d'une grande commune qui ne laisse à Seyssel que la rive du fleuve et atteint 1 363 m; plusieurs petites routes de montagne grimpent en lacets vers les chalets d'altitude; Corbonod est la première commune viticole de l'Ain, avec 101 ha cultivés; elle a gagné 210 hab. de 1999 à 2007. Le Clos de Grex y abrite une maison de retraite pour personnes dépendantes, un foyer d'accueil pour adultes et un foyer occupationnel, au total 150 lits.

Le finage d'Anglefort (780 Clafordans, 2 926 ha dont 1 056 de bois), 6 km au sud de Seyssel, monte jusqu'au sommet du Grand Colombier (1 534 m), accessible par une petite route; vaste panorama sur les Alpes. Dans la plaine, un canal latéral au Rhône, de 8 km de long jusqu'à Culoz, alimente une centrale électrique; la plaine alluviale est protégée par une réserve de chasse et de faune sauvage. Anglefort abrite une usine de silicium du groupe Alcan ex-Pechiney (Ferropem, 130 sal.). Plus au sud, le canton se termine à Culoz.


Culoz

2 700 hab. (Culoziens), 1 936 ha dont 657 de bois, commune du département de l'Ain dans le canton de Seyssel, 13 km SSO du chef-lieu. Culoz est la commune la plus peuplée du canton et le doit à sa position au pied de la retombée méridionale du Grand Colombier, au bord de la plaine triangulaire de confluence du Rhône et du Séran; elle se trouve ainsi au débouché de la cluse des Hôpitaux et en position de bifurcation ferroviaire vers Chambéry et vers Genève; château de Montvéran (17e s.), collège public. La grosse fabrique de climatiseurs de la CIAT (Compagnie industrielle d'applications thermiques), créée à Culoz en 1934, domine l'activité en employant 1 360 personnes. La société a plus de 2 000 salariés sur 8 sites, dont 3 en Espagne, Inde et Chine, et en France Belley et Serrières dans l'Ain, Mortagne et Vence. Culoz accueille aussi la chaudronnerie Beguet (40 sal.), la société Ceba (30 sal., outillage électrique), le recyclage de métaux Sme (Métallurgique d'Épernay, 35 sal.) et un supermarché Champion (50 sal.). La commune monte à 1 443 m sur le Grand Colombier. Elle a eu 1 500 hab. autour de 1900, 1 900 en 1954, 2 600 en 1982, est restée ensuite à ce niveau mais a gagné 300 hab. de 1999 à 2005; elle est le siège de la communauté de communes du Colombier (4 communes, 3 900 hab.).