Canton de Miribel

Miribel

8 600 hab. (Miribelans), 2 449 ha dont 220 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Ain dans l'arrondissement de Bourg-en-Bresse, 15 km au NE de Lyon. La ville est au pied du talus qui domine la rive droite du Rhône, et séparée du fleuve par le canal navigable de Miribel, creusé dans les années 1840. Son territoire s'étire vers le nord jusqu'à englober l'ancien village des Échets, dans un secteur de marais drainé vers la Saône par la rivière des Échets; entre Miribel et les Échets passe la ligne de TGV qui contourne Lyon.

Miribel est une banlieue de Lyon, dotée d'un collège public et d'un collège-lycée privé, et passablement industrialisée: appareils d'éclairage Philips (280 sal.) et Ludec (50 sal.), machines-outils Technifor (125 sal., groupe états-unien Castle Harlan), cuisinières Morice pour restaurants (90 sal., groupe Bélier); papeterie Emin Leydier (60 sal.) et cartonnerie Smurfit Kappa (25 sal.); plastiques Thermoformers (Bertucat, 60 sal.) et Allaire (60 sal.), équipements thermiques Gaz Industrie (40 sal.), gaz industriels L'Air Liquide (50 sal.), apprêts et teintures textiles Proverbio (35 sal.), imprimerie Faurite (45 sal.), fournitures sérigraphiques Sip (45 sal.), courroies Reveyron (30 sal.), métalleries Cmn (40 sal.) et Cmp (30 sal.).

L'agro-alimentaire est représenté par les salaisons Stemmelen (150 sal.), les légumes préparés du groupe britannique Geest (Cinquième Saison, 210 sal.), les préparations de fruits Patisfrance (50 sal.). Intermarché a une base logistique régionale (300 emplois); distribution pharmaceutique Alcyon (100 sal.), supermarché Champion (45 sal.), nombreux négoces dont Morice (matériel de cuisson pour restaurants, 90 sal.) et Guillard Musiques (50 sal.), travaux publics Eiffage (40 sal.).

Dans la plaine du Rhône, le «parc nature» de loisirs de Miribel-Jonage (2 200 ha), ouvert en 1994, pourvu d'un plan d'eau de 350 ha et de quatre plages, d'une île, de nombreux équipements de jeux et loisirs, reçoit 3 500 000 visiteurs par an. Miribel a eu de 3 000 à 4 000 hab. entre 1856 et 1930, puis sa population a augmenté, passant les 7 000 hab. en 1982; elle a gagné 350 hab. de 1999 à 2005. La communauté de communes de Miribel et du Plateau siège à Miribel et groupe 6 communes (20 700 hab., 6 556 ha).

Le canton a 19 200 hab., 5 communes, 5 263 ha dont 462 de bois; limitrophe du département du Rhône, traversé par la N 84 et, un peu plus au sud, par l'A 42, il réunit des communes industrielles de la plaine du Rhône: Neyron, Saint-Maurice-de-Beynost et Beynost. La dernière commune, Thil (960 Thilois, 515 ha), est au SE, au bord du canal de Miribel, et se limite à la plaine; sa population augmente aussi: elle était de 230 hab. en 1954 et elle s'est accrue de 135 hab. de 1999 à 2007; elle héberge la brosserie Tribollet (50 sal.) et un chantier des transports Graveleau, au groupe allemand Dachsler (150 sal.). Les autres communes, comme Miribel, ont une part de la Côtière de Dombes.


Beynost

3 600 hab. (Beynans), 1 064 ha, commune du département de l'Ain dans le canton de Miribel, 4 km ENE du chef-lieu. Le centre-ville est au pied de la Côtière de Dombes et fait le lien entre les urbanisations du canton de Miribel et celles du canton voisin de Montluel. La population communale n'avait guère changé de 1800 à 1914, autour de 900 hab.; elle était de 1 250 hab. en 1954 et elle augmente depuis, gagnant 540 hab. de 1999 à 2004 (+15%). Le nom de Beynost, qui se prononce comme béno, fut jadis Baino mais semble avoir plus de rapport avec un patronyme gaulois Bagino qu'avec des bains. On y a trouvé de beaux restes d'une villa gallo-romaine du premier siècle de notre ère.

La principale usine est celle du groupe Electricfil Automotive, modernisée en 2004, qui travaille pour l'industrie de l'automobile et emploie 700 personnes; la société, internationale mais d'origine française, créée en 1936, possède la marque Bougicord et s'est installée à Beynost en 1968. France-Air (190 sal.) est un spécialiste d'aéraulique, Sorhodel (Bardin, 70 sal.) de matériel électrique; plastiques (UMP, 30 sal.), reliure (Adéquat Façonnage, 30 sal.), viandes (Abattoirs, 35 sal.), laboratoire pharmaceutique Iphym (35 sal.).

La commune a également reçu un collège public et le centre régional de transfusion sanguine y est installé (150 sal.). Elle accueille un entrepôt-embouteillage de Coca-Cola (150 sal.) et de nombreux commerces: hypermarché Leclerc (300 sal.), magasins Boulanger (50 sal.), Mr.Bricolage (35 sal.), Decathlon (30 sal.), négoces de textiles (S&M, 90 sal.), de boissons (Murgier, 70 sal.) de pneus (50 sal.); transports Team (80 sal.), maçonnerie Parutto (35 sal.).


Neyron

2 200 hab. (Neyrolands), 536 ha, commune du département de l'Ain dans le canton de Miribel, juste à l'ouest du chef-lieu à l'angle sud-ouest du département. Le village est sur la Côtière, grand talus qui domine la plaine du Rhône, et il est fondu dans les banlieues lyonnaises. La société Codaralp (110 sal.) s'occupe de la gestion de distributeurs automatiques de boissons; compteurs d'eau Sensus Metering (25 sal.), plastiques (Sleti, 30 sal.), boulangerie Croc Pause (20 sal.); ingénierie IM Projet (40 sal.), négoces de portes automatiques (Record, 45 sal.), de moteurs électriques (MDP, 35 sal.), de produits chimiques (Macdermid, 30 sal.), services d'entretien Fenwick Linde (30 sal.). Neyron n'avait que 800 hab. en 1954 et croît depuis le début du 20e s. Elle a gagné 140 hab. de 1999 à 2007


Saint-Maurice-de-Beynost

4 100 hab. (Mauriciens), 699 ha, commune du département de l'Ain dans le canton de Miribel, juste à l'est du chef-lieu. La commune, étroite (1 à 1,5 km), s'étire sur 6 km depuis le parc de loisirs de Miribel, dans la plaine du Rhône, jusqu'au bas plateau de la Dombes. Elle abrite un éventail d'emplois industriels, à partir d'une première implantation de Rhône-Poulenc Films: plastiques Toray (japonais, 410 sal.) et Steep (japonais, 130 sal.); équipements électriques Cegelec (700 sal.) et moteurs électriques Sirem (140 sal.), installations électriques Corelec (60 sal.); membranes Applexion (75 sal.), passées du groupe Rhodia à Novasep; outillages Mouton (35 sal.) et Saroglia (30 sal.); informatique CIS Infoservices (30 sal.), négoce d'électroménager (Avenir Numeric S, 30 sal.); nettoyage GSF (55 sal.), hôtellerie La Bourse (25 sal.), négoce de vins Grumel (Marolan, 25 sal.). Un échangeur de l'A 42 est au sud de la commune près du canal de Miribel. La population a fait un saut de 1926 (360 hab.) à 1931 (1 600 hab.) et a crô jusqu'en 1999 (2 000 hab. en 1962, 3 000 en 1978) mais a perdu 130 hab. de 1999 à 2007, repassant au-dessous des 4 000 (sdc).