Canton d'Huriel

Huriel

2 500 hab., 3 492 ha, chef-lieu de canton du département de l'Allier dans l'arrondissement de Montluçon, 12 km ONO de la ville, au-dessus de la vallée de la Magieure qui descend vers le Cher; ancienne ville close, elle conserve des restes d'un donjon dénommé la Toque, avec musée des outillages et vêtements anciens (19e s.), et l'église d'un ancien prieuré; collège public, gare. La population était de 3 000 hab. au 19e s., mais elle reste assez stable depuis 1950. La communauté de communes du pays d'Huriel, qui siège au bourg, regroupe toutes les communes du canton.

Le canton, limitrophe des départements du Cher et de la Creuse, a 7 300 hab., 14 communes et 37 846 ha (2 322 de bois); il correspond en partie à la Châtaigneraie de l'Allier et son paysage l'apparente au Bocage bourbonnais; il eut des vignes, qui ont disparu au profit des élevages. Il n'a aucune entreprise de plus de 20 salariés. À Chambérat (320 hab., 2 837 ha, 7 km NO d'Huriel), au centre du canton, élevage d'autruches et laiterie-fromagerie. Au sud-ouest, Treignat (470 hab., 2 894 ha), 12 km OSO d'Huriel en bordure du département de la Creuse, a matérialisé la méridienne de Paris et bénéficie d'un plan d'eau de 18 ha, le Grand Étang ou étang d'Herculat, à la tête de la Magieure. Chazemais (450 hab., 2 910 ha dont 289 de bois), 13 km au nord d'Huriel, a un château des 19e et 20e s., une église en partie romane, et une maison d'enfants à caractère social; cette commune s'est singularisée en gagnant 60 hab. de 1999 à 2008.