Canton de Saint-Pourçain-sur-Sioule

Saint-Pourçain-sur-Sioule

5 200 hab. (Saint-Pourcinois) dont 220 à part, 3 567 ha, chef-lieu de canton du département de l'Allier dans l'arrondissement de Moulins, 31 km au sud de Moulins. La ville est née d'une abbaye du 6e s.; c'est un carrefour sur la Sioule et le centre d'un vignoble d'appellation jadis très célèbre, classé en vdqs en 1951 et étendu sur 19 communes, d'abord en vin blanc du cépage tressalier (ou sacy de l'yonne), ensuite passé au rouge, et où l'on s'efforce de revenir au blanc par le sacy et le sauvignon (550 ha, coopérative); plus de la moitié des surfaces sont en sacy, le chardonnay occupant un tiers et le sauvignon deux fois moins. Les viticulteurs de la commune même déclarent 94 ha de vignes, ce qui lui donne le deuxième rang en Auvergne derrière sa voisine Saulcet.

Le bourg, desservi par la N 9 et un embranchement ferroviaire, est également devenu un centre industriel diversifié: grosse fabrique Vuitton d’articles de voyage (650 sal.), traitements de surface sdu groupe Galva-Union (Galva-Éclair, 150 sal.; Déco-Galva, 70 sal.; Galva-Saône, 30 sal.), glissières de sécurité (Profilés du Centre, 45 sal.), visserie (Samar, 60 sal.) et petits ateliers de microbilles de verre (Potters Ballotini, 25 sal.), mécanique (Aspic, 30 sal.), charpentes Sedec (Cerini, 30 sal.); base de la société Vigilec (reprise par le groupe allemand Lahnmeyer, systèmes de sécurité et lignes électriques, 150 sal.); supermarché Carrefour (65 sal.); transports Combronde (60 sal.), Simonnet (25 sal.) et Fret-Éclair (25 sal.), travaux publics Colas (50 sal.).

Saint-Pourçain est aussi une «station verte de vacances» avec musée de la vigne et du terroir, palais de la miniature (trains et automobiles), golf de Briailles; hôpital local (10 lits), lycée général et collège publics, un collège privé, institut d'éducation motrice pour enfants handicapés (50 sal.), maison de retraite (50 sal.). La population de la commune a assez peu varié depuis 150 ans, si ce n'est un léger creux au cours des années 1930 à 1950; mais elle a perdu plus de 200 hab. entre 1999 et 2008. La ville est le siège de la communauté de communes du pays Saint-Pourcinois, qui associe 28 communes et 16 100 hab., ainsi que du groupe d'action locale (GAL) Val de Sioule-Forterre du programme européen Leader +.

Le canton a 10 900 hab. (10 600 hab. en 1999) pour 14 communes et 22 038 ha dont 1 776 de bois; limité à l'est par l'Allier qui reçoit la Sioule, il associe des collines à l'ouest et la plaine des varennes à l'est, et porte le principal vignoble auvergnat. Tout au nord du canton au bord de l'Allier, à 9 km du chef-lieu et près de la N 9, Monétay-sur-Allier (570 470 hab., 1 177 ha dont 258 de bois) propose un musée de marionettes et a gagné 100 hab. de 1999 à 2008. À 5 km NO de Saint-Pourçain, le vieux bourg à maisons anciennes de Verneuil-en-Bourbonnais (250 hab., 1 414 ha), «petite cité de caractère», montre un original musée du lavage et du repassage, mais perd des habitants. Saulcet (670 620 hab., 798 ha), 3 km NO du chef-lieu, est la première commune viticole d’Auvergne (109 ha cultivés) et s'est accrue de 50 hab. entre 1999 et 2008; sa voisine Louchy-Montfand (470 hab., 533 ha), au SO et au pied du même talus ensoleillé, est la quatrième avec 60 ha et a gagné une quarantaine d'habitants dans le même temps.

À Bayet (680 hab., 2 258 ha), 10 km SSO de Saint-Pourçain, sur la Sioule, équarrissage et fabrique d’aliments du bétail (Saria, 200 sal.) et traitement de déchets Lucane (35 sal.), transports Thévenet (50 sal.); grand poste d’interconnexion électrique; la commune a gagné 70 hab. de 1999 à 2008. Montord (260 hab., 444 ha), 5 km OSO du bourg, accueille un institut pour polyhandicapés et cultive 36 ha de vignes. Une grosse sablière-gravière (CER, 120 sal.) s’active à Bransat (530 hab., 1 552 ha), 6 km ONO du chef-lieu, qui a une église des 12e-13e s. et un vieux pont, tous deux classés, et cultive 24 ha de vignes; carrières Cerf (55 sal.). Le canton inclut à l’extrême SE la commune de Marcenat (380 hab., 1 807 ha dont 487 de bois), à 13 km du chef-lieu face à Billy; elle englobe une partie de la forêt domaniale de Marcenat, fréquentée, qui occupe 1 145 ha à 12 km de Vichy, et a gagné 70 hab. après 1999.