Canton d'Allos-Colmars

Colmars

390 hab. (Colmarsiens), 8 182 ha dont 2 807 de bois, commune des Alpes-de-Haute-Provence dans l'arrondissement de Castellane, chef-lieu du canton d'Allos-Colmars. Le village, à 1 250 m, est dans une partie étroite de la vallée du Verdon, à 50 km au nord de Castellane et 72 km ENE de Digne. Elle y occupait un site de défense; ses remparts du 17e siècle sont restés intacts, enserrant un dédale de ruelles. Deux puissants forts carrés, de Savoie au NE (1693), de France au SO, encadrent cette citadelle, «village de caractère» qui organise un festival folklorique international. Le finage monte à l'est dans le Parc du Mercantour jusqu'à la Grande Tour (2 742 m) par le ravin de l'Eyssanet. Une route aux nombreux lacets se hisse à l'est de Colmars par le vallon de Ratery (ski nordique avec 4 pistes sur 21 km) et passe dans la vallée du Var par le col des Champs (2 015 m). Au sud-est, le long vallon de la Lance mène aux lacs du Lignin (2 273 m) sous le Grand Coyer (2 693 m) et culmine à la Fréma (2 747 m); la Lance tombe face au village de Colmars par une haute cascade. Colmars, «station verte de vacances», a eu plus de 1 100 hab. en 1861 et s'est dépeuplée jusqu'à 310 hab. autour de 1980, augmentant très légèrement depuis; s'y ajoutent plus de 500 résidences secondaires.

Le canton d'Allos-Colmars a 1 800 hab., 6 communes, 47 211 ha dont 9 483 de bois. Limitrophe des Alpes-Maritimes, il occupe le haut bassin du Verdon. Allos est à sa source. Quatre communes se partagent la moitié méridionale du canton. Villars-Colmars (210 Villarsais, 4 059 ha dont 551 de bois), petite station estivale à 1 225 m d'altitude, est à 3 km SO du chef-lieu, au confluent du Verdon et de la Chasse. Le territoire communal s'étend à l'ouest de Colmars et occupe le bassin de la Chasse, qui vient du sommet de Caduc (2 654 m) au NO. La commune a 400 résidences secondaires; sa population a varié de 670 hab. en 1841 à moins de 100 en 1975 et croît légèrement depuis.

Beauvezer (290 Beauvezerois, 2 698 ha dont 1 014 de bois) est à 3 km en aval à 1 150 m, et appréciée aussi en été. Elle affiche 500 résidences secondaires et sa population augmente depuis le minimum de 1954 (180 hab.); elle a gagné 50 hab. de 1999 à 2005. Le gros bâtiment d'une ancienne manufacture de drap sert de Maison des produits du pays du Haut-Verdon. Le finage s'étend des deux côtés du Verdon, montant à l'est à 2 516 m à la Tête du Larconet, à l'ouest à la montagne de Chalufy (2 369 m). La communauté de communes du Haut Verdon-Val d'Allos, groupement intercommunal des Alpes-de-Haute-Provence associant 6 communes et 1 800 hab., siège à Beauvezer.

Thorame-Haute (170 Thoramiens, 10 835 ha dont 310 de bois) est à 12 km SSO de Colmars, à 1 130 m, dans un petit bassin de diffluence par où le Verdon, ou le glacier de la vallée, a pu rejoindre à l'ouest le cours actuel de l'Issole. Ce couloir unit le village à Thorame-Basse (150 Thoramians, 9 772 ha dont 2 932 de bois), 5 km à l'ouest à 1 145 m, au bord de l'Issole qui finit par rejoindre le Verdon plus au sud, à Saint-André-les-Alpes. La commune de Thorame-Basse est étendue, et dominée à l'ouest par la montagne du Cheval Blanc (2 323 m), à l'extrême nord par le sommet de Denjuan (2 403). Elle a gagné 50 hab. de 1999 à 2006 et a 300 résidences secondaires, mais sa population était montée à près de 900 hab. dans les années 1830.

Thorame-Haute est plus vaste encore: elle atteint à l'est le Grand Coyer et englobe au sud-est les anciens villages de Peyresq et de La Colle-Saint-Michel, réunis d'abord en 1964 sous le nom de Saint-Michel-de-Peyresq, puis finalement absorbés par Thorame en 1974 avec une douzaine d'habitants. Une station de ski nordique fonctionne à la Colle-Saint-Michel (4 pistes, 60 km). Juste au-dessus, la voie ferrée Digne-Nice, dite train des Pignes, passe de la vallée du Verdon à celle de la Vaïre, donc dans le bassin du Var, par un tunnel de 2 500 m. La gare de Thorame-Haute est sur la rive gauche du Verdon, à 6 km au sud du village. Celui-ci bénéficie d'une base de loisirs au petit lac de Sagnes sur le Verdon, et s'orne du vieux pont du Moulin. Tous les sommets autour de Thorame-Haute dépassent 2 000 m, y compris la montagne de la Chamatte qui domine directement le village au nord (2 085 m). La commune a eu plus de 800 hab. en 1846; elle enregistre 340 résidences secondaires.


Allos

640 hab. (Allossards), 11 665 ha dont 1 869 de bois, commune des Alpes-de-Haute-Provence dans le canton d'Allos-Colmars, à 8 km au nord de Colmars, à 1 425 m d'altitude. La commune, étendue, occupe tout le nord du canton. Son territoire englobe les sources du Verdon au nord-ouest, et les deux grands vallons de Bouchier au nord et de Chadoulin au nord-est, qui convergent avec le Verdon au village même. Celui-ci est dominé à l'ouest par la station de ski dite Val d'Allos 1500, au Seignus, sous le Gros Tapi (2 374 m) et l'Autapi (2 476 m); elle propose 15 pistes (47 km) et 13 remontées mécaniques, gérées par la société Val d'Allos La Belle Montagne (20 sal.). L'autre station, Val d'Allos 1 800, est à 7 km au NO au fond du Verdon, à la Foux d'Allos; elle offre 33 pistes et 23 remontées. Elle est reliée à celle de Pra-Loup près de Barcelonnette, à la fois par les pistes des Agneliers et par la route du col d'Allos (2 240 m); l'ensemble est dénommé Espace Lumière… Les deux stations ont eu leurs premiers aménagements en 1936 et 1937, le Val d'Allos étant né en 1989 comme domaine intégré et rénové.

Le pic des Trois Évêchés (2 819 m) est le point culminant des stations, l'extrémité de la vallée étant à la Sestrière (2 572 m). La partie nord-est de la commune est dans le Parc national du Mercantour, et dominée par le mont Pelat (3 051 m) et le Cimet (3 020 m). Au fond du vallon du Chadoulin, une route de 11 km atteint le Laus, en contrebas du lac glaciaire d'Allos, qui fait miroiter ses 52 ha (50 m de profondeur) à 2 228 m au fond d'un grand cirque; un hôtel-refuge est sur sa rive et le GR 6 sillonne les environs.

Allos a eu un maximum de population à 1 500 hab. en 1831 et s'est dépeuplée jusqu'en 1962 (450 hab.); elle a repris jusqu'en 1982 (710 hab.) et reste un peu au-dessous depuis. Elle y ajoute plus de 4 000 résidences secondaires; chantier de travaux publics du groupe Appia (45 sal.). La communauté de communes du Haut Verdon-Val d'Allos est un groupement intercommunal des Alpes-de-Haute-Provence associant 6 communes et 1 800 hab. et siégeant à Beauvezer.