Canton de la Javie

Javie (La)

340 hab. (Javidois), 3 727 ha dont 1 127 de bois, chef-lieu de canton des Alpes-de-Haute-Provence dans l'arrondissement de Digne-les-Bains, 15 km au NE de la préfecture au confluent de la Bléone et de son affluent de droite l'Arigéol, à 800 m; usine électrique en amont. La commune s'étend assez loin vers le nord-ouest où elle atteint les Quatre Termes (2 189 m) et déborde, au-delà de la crête de Blayeul, jusqu'au cours du Bès à la sortie des clues de Barles (clue de Péouré). Elle s'est agrandie en 1973 par fusion avec Esclangon, qui n'avait plus que 4 hab. en 1968; elle a eu un maximum de 500 hab. autour de 1880, un minimum de 220 en 1975; elle a gagné 40 hab. de 1999 à 2005.

Le canton a 1 700 hab., 6 communes, 30 687 ha dont 13 322 de bois; il correspond principalement au haut bassin de la Bléone et se trouve inclus dans la Réserve géologique de Haute-Provence. Prads-Haute-Bléone (150 Pradins), 16 564 ha dont 7 500 de bois) est en cul-de-sac à 13 km au NE du chef-lieu, à 1 136 m, sur la rive droite de la Bléone, remontée par une petite route qui ne va guère au-delà du village. Un petit lac est très en amont dans la vallée de la Bléone. La commune, très étendue, atteint au NE les Trois Évêchés (2 819 m), la Tête de l'Estrop (2 961 m) qui domine un beau cirque, et le pic des Têtes (2 668 m). Au sud-est, le territoire va jusqu'au massif du Cheval Blanc (2 323 m). Il s'est agrandi par fusion, absorbant en 1973 Mariaud au nord, qui n'avait pas 20 hab., et en 1977 Blégiers au sud, qui en avait 60 (contre 570 en 1846), et qui est passée à 80 hab. en 1999. Prads a de ce fait allongé son nom en 1977 par référence au bassin ainsi unifié. Celui-ci avait plus de 1 200 hab. vers 1850, et reste autour de 150 hab. depuis les fusions, avec 170 résidences secondaires. Le finage est découpé par plusieurs vallons affluents de gauche de la Bléone, empruntés par de petites routes et où subsistent des témoins d'anciens hameaux et des cabanes pastorales; usine électrique de Chanolles au sud, sur la Chanolette, affluent de gauche de la Bléone. Au nord, il empiète sur la haute vallée du Galèbre, qui descend vers Beaujeu et La Javie; ruines du vieux village de Vière.

Beaujeu (160 Beaujolais, 4 568 ha dont 2 793 de bois) est à 4 km au nord de La Javie, à 880 m, au confluent du Galèbre qui vient du NE et de la Combe Fère qui vient du NNO; les deux réunies forment l'Arigéol; l'ensemble Arigéol-Galèbre court sur 20 km. La Combe Fère est remontée par la route de La Javie à Seyne, qui en sort par le col du Labouret à 1 240 m. Une petite route forestière monte au NO jusqu'aux Quatre Termes. Beaujeu a eu 440 hab. en 1846, 90 au minimum de 1968. Elle n'a rien gagné de 1999 à 2005.

Le Brusquet (990 Brusquetais, 2 225 ha dont 1 138 de bois) est à 5 km au SO de La Javie à 775 m, et assez près de Digne (10 km) pour avoir vu récemment sa population s'étoffer: elle n'était que de 220 hab. en 1954 (620 en 1841) et s'est accrue de 30 hab. entre 1999 et 2004. Le village est abrité dans une petite dépression à l'est de la Bléone, qui traverse la commune; parc forestier de la Société d'histoire naturelle. Une petite route audacieuse monte en lacets sur l'adret de l'Oure, face au village. Le Brusquet est le siège de la communauté de communes de la Haute-Bléone, groupement intercommunal des Alpes-de-Haute-Provence associant 6 communes (1 700 hab.).