Canton de la Motte-du-Caire

Motte-du-Caire (La)

490 hab. (Mottois), 2 727 ha dont 1 176 de bois, chef-lieu de canton des Alpes-de-Haute-Provence dans l'arrondissement de Forcalquier, 23 km au NE de Sisteron à 707 m sur la rive gauche du Grand Vallon, affluent de la Sasse. Le village a un collège public et une maison de retraite; est dominé au nord par la forêt domaniale du Grand Vallon et le sommet de Malaup (1 551 m). Les environs de La Motte-du-Caire sont réputés pour leurs arbres fruitiers. La population communale est passée par un maximum de 720 hab. en 1851 et un minimum de 340 en 1954; elle a gagné 20 hab. de 1999 à 2005.

Le canton a 2 100 hab., 13 communes, 25 599 ha dont 10 114 de bois; il est limitrophe des Hautes-Alpes par le cours de la Durance, qui le borde sur tout son côté occidental, et traversé de part en part par la Sasse et son affluent le Grand Vallon; il atteint au sud-est 1 886 m à la montagne de Jouëre. Les villages sont tous très petits et dépeuplés. Le Caire (80 Cairois, 1 763 ha dont 897 de bois), 4 km en amont de La Motte à 720 m au bord du Grand Vallon, est dominée par d'assez hauts reliefs équipés d'une via ferrata; grotte du Trou du Diable. Clamensane (130 Clamensanais, 2 373 ha dont 1 054 de bois), dont le village, à 700 m, est perché au-dessus de la Sasse à 7 km SE du chef-lieu, n'est guère moins montagnarde et a aussi sa grotte du Trou du Diable; la commune a gagné 20 hab. de 1999 à 2005.

Sigoyer (80 hab., 1 530 ha dont 754 de bois), 11 km au SO du chef-lieu, conserve les ruines d'un château du 13e s. Le finage de Thèze (150 Thézois, 1 117 ha dont 282 de bois) est à 575 m au bord de la Durance et sa plaine abonde en pommiers; la commune a gagné 60 hab. de 1999 à 2007 (+40%…). Dans la plaine de rive gauche de la Durance, le terrain d'aviation de Sisteron-Thèze a été doté d'une piste en dur de 700 m et d'une piste en herbe de 1 170 m; il est animé par l'aéroclub de Sisteron, qui assure vol à voile et école de pilotage de montagne. Mais en dépit de son nom ce terrain est sur le territoire de Vaumeilh (200 hab., 2 552 ha dont 869 de bois, à 600 m) au sud-ouest, qui communique mal avec le chef-lieu mais n'est qu'à 13 km au nord de Sisteron. Vaumeilh a gagné près de 70 hab. de 1999 à 2004 (+34%). Valernes (240 Valernois, 2 849 ha dont 868 de bois), 4 km au sud de Vaumeilh, 8 km au nord de Sisteron, est un beau village provençal qui domine la vallée de la Sasse, qui conflue avec la Durance dans la commune; elle a un centre naturiste; le finage monte au sud à 1 356 m sur la montagne de Gache. Valernes a eu plus de 700 hab. dans les années 1840.