Canton de Peyruis

Peyruis

2 300 hab. (Peyruisiens), 2 323 ha dont 900 de bois, chef-lieu de canton des Alpes-de-Haute-Provence dans l'arrondissement de Forcalquier, 20 km au NE de Forcalquier au bord de la plaine de la Durance, face aux Mées; ruines d'un château fort, festival de musique classique en août, fête des fruits en septembre; échangeur de l'A 51. La ville a plusieurs ateliers agro-alimentaires: huiles essentielles et cosmétiques Lothantique (Amélie et Mélanie, 35 sal.) et Sophim (25 sal.), conserverie Agro Novae (35 sal.), nougats et confiserie Dicomi (30 sal.), produits alimentaires et diététiques Inko (25 sal.), et un entrepôt Pomona (25 sal.),; base d'autoroute Escota (70 sal.), nettoyage Nip (30 sal.). La commune avait 600 hab. dans l'entre-deux-guerres, puis est passée à 1 000 vers 1957, 2 000 en 1990; elle a gagné 210 hab. de 1999 à 2005.

Le canton a 3 400 hab., 4 communes, 6 343 ha dont 2 423 de bois. Il se limite à un étroit ruban sur la rive droite de la Durance. Ganagobie (90 Ganagobiens, 1 050 ha dont 771 de bois) est surtout connue pour son prieuré, fondé au 9e s., fort étendu, qui conserve des bâtiments du 12e s. et a été restauré par des bénédictins en 1992; mosaïques du 12e s., vitraux modernes de Kim En Joong, bibliothèque de 100 000 titres, boutique. Des hameaux ruinés sont dans le Bois du Prieuré, qui couvre tout le relief; la Durance est très près des collines et laisse tout juste place sur sa rive droite au faisceau de circulation formé par la voie ferrée, la N 96 et l'A 51; grottes. Ganagobie, qui n'a jamais été très peuplée (125 hab. au mieux en 1851) était descendue à 10 hab. en 1962; sa population s'est accrue d'une quinzaine d'habitants entre 1999 et 2007.

Lurs (350 Lursiens, 2 248 ha dont 656 de bois) est un village perché à 11 km à l'est de Forcalquier, classé village de caractère; son finage est un peu plus dégagé; l'ancienne résidence d'été des évêques de Sisteron est devenue hôtellerie; théâtre de plein air, moulin à huile; chapelle mariale des Anges au sud-ouest (pèlerinages), vieux pont dans le bois de Lurs à la limite de Ganagobie; il se tient à Lurs des rencontres internationales d'arts graphiques. La commune a eu plus de 1 200 hab. dans les années 1830 et était descendue à 270 en 1975; sa population croît depuis, mais elle a peu progressé de 1999 à 2004 (+22 hab.).

La Brillanne (770 Brillannais, 722 ha) est à 11 km ESE de Forcalquier au bord de la Durance, face à Oraison, dont elle détient la gare; échangeur de l'A 51 et de la N 96. Le Lauzon limite vers l'ouest le petit finage, qui est en plaine et porte des vergers. La commune n'avait pas 300 hab. avant 1870 et progresse tranquillement depuis (+60 hab. de 1999 à 2004).