Canton de Villers-Semeuse

Villers-Semeuse

3 200 hab. (Villersois), 703 ha, chef-lieu de canton du département des Ardennes dans l'arrondissement de Charleville-Mézières, 4 km au SE de la préfecture. Partie intégrante de l'agglomération de Charleville-Mézières, Villers-Semeuse est une active cité industrielle au bord de la Meuse, desservie par eau, fer et autoroute; elle héberge la plus grande partie de la grande usine de Citroën, puissante fonderie de fonte et alliage d'aluminium qui occupe 2 700 personnes; clinique privée (55 lits). Elle a reçu aussi un collège public et de grandes surfaces commerciales, notamment l'hypermarché Cora qui emploie 460 personnes et s'étend sur 14 000 m2, But (3 300 m2), nettoyage SSAP (40 sal.). Sa population a augmenté durant le 20e siècle, jusqu’à un maximum en 1990; elle a perdu 340 hab. de 1999 à 2008.

Le canton a 13 400 hab. (13 800 en 1999), 9 communes et 5 019 ha dont 1 544 de bois. Il s’étend surtout de l’autre côté de la Meuse, rive droite, sur le plateau ardennais dont il atteint les forêts. Au nord de Villers, Saint-Laurent (1 360 Saint-Laurentais dont 160 à part, 426 ha) est l’un des villages de banlieue de Charleville, en progrès depuis 1962 (580 hab.); sa population a gagné 140 hab. entre 1999 et 2008 (+300 hab. pour la seule population municipale; la commune héberge le lycée agricole public de Charleville, avec centres d’apprentissage et de formation d’adultes.

La petite Ville-sur-Lumes (490 Villelumois, 310 ha), juste au SE de Saint-Laurent et voisine du chef-lieu au NE, a gagné pour sa part une centaine d'habitants entre 1999 et 2008. La Grandville (810 hab., 1 002 ha dont 609 de bois), 7 km ENE de Charleville-Mézières, a gagné 120 hab. de 1999 à 2008; travaux publics Poncin (35 sal.). Son finage est très boisé au nord sur le plateau.

En amont du chef-lieu, Lumes (1 160 Lumichons, 614 ha), en croissance après 1954 où elle n’avait que 900 hab., a perdu une centaine d'habitants après 1999; elle a une gare sur la rive droite de la Meuse, mais son triage est dans la commune de Nouvion-sur-Meuse; installations électriques Amec Spie (20 sal.). Lumes est le siège de la communauté de communes des Balcons de la Meuse, la plus petite des Ardennes, qui groupe 5 communes (3 500 hab.). À l'est du canton, Vivier-au-Court, à 5 km de Villers-Semeuse, fait avec sa voisine Vrigne-aux-Bois, qui est dans un canton de Sedan, une agglomération industrielle en relais des deux plus grandes villes ardennaises et desservie par autoroute.


Vivier-au-Court

3 540 hab. (Vivarois), 934 ha dont 228 de bois, commune du département des Ardennes dans le canton de Villers-Semeuse, 5 km à l’est de celle-ci, jointive de Vrigne-aux-Bois. Elle abrite deux usines de La Fonte ardennaise (FA 1, 240 sal.) et Dumast (225 sal.), plus un atelier de mécanique du groupe (30 sal.), qui a encore d’autres usines dans les Ardennes et 850 salariés en tout; fonderie de fonte Dupire Invicta (D2I, ex-B. Huet, 210 sal.), mécanique SII (65 sal.), décolletage Marcel France (50 sal.), outillage Lagneaux (35 sal.), traitements de surfaces Galva 08 (30 sal.), visserie l’Étoile (25 sal.), menuiserie métallique Entourage (20 sal.); atelier de plastiques Ceva (25 sal.). La commune abrite aussi un lycée professionnel industriel public et le nettoyage Derichebourg (190 sal.), un gardiennage (ACS, 40 sal.), les transports TCE (25 sal.), les travaux publics Colas (50 sal.). Elle bénéficie d’un accès à la voie rapide de Charleville à Sedan; elle est fleurie (trois fleurs). La population était de 2 500 hab. en 1900 et a crû jusqu'en 1990, puis a gagné 110 hab. de 1999 à 2008.