Canton des Riceys

Riceys (Les)

1 420 hab. (Ricetons), 4 293 ha dont 1 598 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Aube dans l'arrondissement de Troyes, 48 km au SE de Troyes dans la vallée de la Laignes, au pied de la côte des Bars. L'habitat est formé de trois villages, Ricey-Bas, Ricey-Haute-Rive et Ricey-Haut, avec quelques restes de fortifications. C'est, un peu paradoxalement, la première commune viticole de Champagne (750 ha); mais la spécialité est le rosé des Riceys (AOC) à base de pinot noir obtenu en «saignée de cuve». L'appellation porte sur 300 ha, depuis 1971; le vignoble a une coopérative. Les Riceys abritent les Vignobles Alexandre Bonnet (40 sal., 55 ha tout en pinot noir) et Laurenti (20 sal.). La commune produit du champagne et d'autres vins des coteaux champenois; elle a une maison familiale rurale. Elle est «station verte de vacances» et propose en outre un musée des Vieux tacots; maison de retraite publique. La population communale est en déclin depuis le début du 19e s. où elle dépassait 3 800 hab.; elle en avait 1 600 en 1954 et le mouvement s'est ralenti.

Le canton a 2 400 hab., 7 communes et 14 585 ha; limitrophe de la Côte-d'Or et de l'Yonne, il est divisé par le relief: au NO, il s'étend sur les reliefs calcaires du plateau des Bars, défoncés par la vallée de la Sarce, qui rejoint la Seine en aval de Bar-sur-Seine; à l'est et au sud, il est plus bas, sur le plateau du rauracien qui s'arrête au-dessus de Châtillon-sur-Seine. Le contact entre les deux parties est ménagé par le talus de la côte des Bars, qui a par endroits 70 à 80 m de commandement et dont les basses pentes portent des vignes.

À 4 km au nord des Riceys, Balnot-sur-Laignes (160 Bainotiers, 1 013 ha dont 373 de bois) a 126 ha de vignes (coopérative); elle était Balnot-le-Châtel avant 1791. Un peu à l’ouest dans la petite vallée de la Sarce, Bagneux-la-Fosse (180 Bagnotais, 2 293 ha dont 853 de bois) et Avirey-Lingey (230 Avirey-Lingeois, 1 785 ha dont 460 de bois) participent aussi au vignoble, avec respectivement 136 et 135 ha de vignes; le champagne Matthieu (12 ha, 100 000 cols par an) s’y est fait remarquer. Avirey et Lingey ont été réunies dès les années 1790. Juste au sud, Bragelogne-Beauvoir (280 Doubet-Talibautiers, 2 339 ha dont 572 de bois), issue d’une fusion de 1972, ajoute encore 134 ha de vignes d’AOC, à plus de 60 exploitants.