Canton de Montréal

Montréal

2 100 hab. (Montréalais) dont 160 à part, 5 503 ha dont 785 de bois, 377 de vignes, chef-lieu de canton du département de l’Aude dans l’arrondissement de Carcassonne, 15 km à l’ouest de la préfecture. Le village, «station verte de vacances», domine un environnement agricole dans lequel la vigne de qualité a fait des progrès; centre d’aide par le travail, lycée privé; cave de l’Uccoar (25 sal.); imprimerie Aset (25 sal.), travaux publics Cayrol (20 sal.), carburants Dyneff (30 sal.). La commune a eu 3 500 hab. au 19e siècle, encore plus de 2 500 en 1906; sa population a décru jusqu’en 1990 (1 500 hab. sdc) et remonte depuis; elle a gagné 270 hab. de 1999 à 2009. Montréal est le siège de la communauté de communes de la Malepère (3 communes, 3 300 hab.) qu’elle forme avec Arzens et Villeneuve-lès-Montréal.

Le canton a 7 400 hab. (5 900 en 1999), 9 communes, 13 426 ha dont 2 534 de bois et garrigues; il dessine un arc de cercle autour du petit massif de collines de la Malepère, qui monte à 442 m, et dont le nom a été choisi pour désigner une nouvelle AOC viticole. Villeneuve-lès-Montréal (240 Villenovains, 220 ha dont 47 de vignes) est un petit village de colline au sud-ouest du chef-lieu, dont la population a doublé de 1999 à 2009. Arzens (1 170 Arzenais, 2 111 ha dont 328 de bois, 786 de vignes), Alairac (1 300 Alairacois, 1 637 ha dont 397 de bois, 257 de vignes), village rond avec église romane et Lavalette (1 340 Lavalettois, 655 ha dont 268 de vignes), qui sont à l’est de Montréal et donc plus proches de Carcassonne, se partagent entre vignes et habitat périurbain.

Arzens a une grosse coopérative de 60 emplois, traitant 9 000 ha de vignes à 2 200 coopérateurs et 550 000 hl, qui est un pilier du groupe UCCOAR; la population communale augmente depuis 1975 (830 hab.). Le domaine de Cazes, à Alairac, sert de site à l’AOC de la malepère, avec Maison des terroirs et confrérie. Alairac, village perché de forme circulaire, a une église romane a clocher octogonal, et sa population a repris vigueur depuis le creux à 350 hab. autour de 1970. Lavalette figure dans la communauté d’agglomération de Carcassonne et sa population est également en forte croissance: elle n'avait que 320 hab. en 1968). Arzens a gagné 150 hab. de 1999 à 2009, Alairac 580 (+80!) et Lavalette 250.

Toutes ces communes ont une large part de la plaine, au nord, où passe l’autoroute; le canal du Midi écorne même la commune de Montréal. Au sud-est, le canton atteint la vallée de l’Aude; trois communes sont sur la retombée orientale des collines de la Malepère. Rouffiac-d’Aude (380 Rouffiacois, 524 ha) est à 14 km au SSO de Carcassonne et a 40 hab. de plus qu'en 1999; sa cave coopérative est l’un des fondateurs du groupe principal de la blanquette de Limoux. Preixan (540 Preixanais, 856 ha) est juste au nord, à 11 km de la préfecture, cultive 265 ha de vignes et a gagné 90 hab. de 1999 à 2009. Roullens (500 Roullenois, 789 ha dont 262 de bois), au sud de Lavalette et 10 km au SO de Carcassonne, a 171 ha de vignes et la maçonnerie Pecal (20 sal.); elle s'est accrue de 70 hab. depuis 1999.

L'Uccoar de Montréal

Montréal est à l'origine de l'UCCOAR, Union des coopératives de l'Ouest Audois et du Razès, devenue une très grande entreprise qui réunit 11 000 membres (5 600 ha en production), produit 45 millions de bouteilles et 10 millions de «briques» par an plus 800 000 hl en vrac, avec une usine de conditionnement à Montréal. Ses deux piliers sont la cave coopérative du Razès à Routier et celle de la Malepère à Arzens; elle dispose du domaine expérimental de Cazes à Alairac, du château d'accueil hôtelier de Samary à Caux-et-Sauzens et d'un nouveau siège sur la zone industrielle de Salvaza près de l'aérodrome de Carcassonne, d'une cave-vitrine sur l'A 9 à Clermont-l'Hérault, et a même investi à l'étranger (1 000 ha de vignes à Saint-Domingue).