Canton de Salles-sur-l'Hers

Salles-sur-l'Hers

600 hab. (Salhersais), 1 931 ha, chef-lieu de canton du département de l’Aude dans l’arrondissement de Carcassonne, 20 km à l’ouest de Castelnaudary dans les collines du Terrefort lauragais, au bord de l’Hers Mort; un petit lac de 3 ha sert à la pêche. La population dépassait 1 000 hab. avant 1890; elle s’est abaissée au-dessous de 480 en 1990 et a repris un peu depuis; le village n’a que quelques commerces, et l’entreprise de travaux publics Cazal (240 sal.); la population s'est accrue de 50 hab. depuis 1999. Salles est le siège de la communauté de communes Hers et Ganguise, qui déborde légèrement du canton (16 communes, 2 100 hab.).

Le canton a 2 000 hab. (1 800 en 1999), 14 communes, 12 169 ha dont 1 055 de bois; limitrophe de la Haute-Garonne, il s’étend d’ouest en est dans les collines du Terrefort, qui forment cinq crêtes principales orientées SE-NO de part et d’autre de la haute vallée de l’Hers Mort et culminent à 352 m. À Belflou (110 Belflonais, 893 ha), 4 km au nord du chef-lieu, et à Gourvieille (60 Gourvieillais, 309 ha), qui est juste au nord, le grand lac collinaire du barrage de la Ganguise a été mis en eau en 1980 pour les besoins de l’agriculture, notamment de la plaine de Castelnaudary, à l’initiative de la Coopérative de Castelnaudary; il est géré par la Compagnie du Bas-Rhône-Languedoc; son plan d’eau atteint en pleines eaux 268 ha (26 Mm3) et une base de loisirs a été aménagée; il peut recevoir en renfort des eaux du barrage ariégeois de Montbel sur l’Hers.

Sur la colline qui le domine au nord, le château de Baraigne garde de beaux restes de la fin du 16e s.; la commune, minuscule (140 Baraignois, 476 ha), domine le seuil de Naurouze; son église romane du 12e s. est classée. Marquein (80 Marqueinois, 549 ha , 6 km ONO du chef-lieu, a un beau château du 16e s. et a reçu au Pérail, tout à l'ouest, 2 éoliennes (2 MW) en 2008, à l'allemand IVR; le finage a un dessin contourné et inclut au sud-ouest le château de la Fage.