Canton d'Estaing

Estaing (Aveyron)

610 hab. (Estagnols), 1 696 ha dont 594 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Aveyron dans l'arrondissement de Rodez, 38 km NNE de Rodez à 10 km ONO d'Espalion. Le village est dans un site encaissé au confluent du Lot et de la Caussane, qui descend de l'Aubrac. Son site et ses vieilles maisons lui permettent de figurer parmi les «plus beaux villages de France» et les «villages de charme»; le gros château des 15e-16e s., récemment acheté à la mairie par la famille Giscard d'Estaing, qui n'avait jadis aucun rapport avec lui ni avec la commune, domine le village; pont gothique du 13e s.; plan d'eau du barrage de Golinhac. Estaing a eu près de 1 800 hab. en 1881 et se dépeuple depuis.

Le canton a 3 100 hab., 6 communes, 14 276 ha dont 4 877 de bois et s'étend de part et d'autre du Lot. Estaing forme une communauté de communes d'Estaing (5 communes, 2 700 hab. sdc) avec quatre voisines. Le Nayrac (570 Nayraciens, 3 657 ha dont 1 266 de bois), 9 km au nord sur le plateau de Viadène à 707 m, a eu 1 400 hab. en 1856; elle a un site d'escalade à Rocous dans les gorges du Lot, sous le hameau de Fombillou.

Coubisou (550 Coubisouhels, 3 095 ha dont 1 081 de bois), 6 km à l’est dans un vallon encaissé, a une église inscrite des 12e et 15e s.; dans son finage au nord, les hameaux du Monastère et de Cabrespines (château du 17e s.) sont dans la profonde vallée de la Coussane qui rejoint le Lot à Estaing, le premier au fond d'un vallon, le second en situation perchée. Sébrazac (520 Sébrazaciens, 2 504 ha dont 855 de bois) est 5 km au SSO d'Estaing, dans une vallée encaissée; le commune comprend au nord, près du cours du Lot, le gros hameau de Verrières, avec un château.

Villecomtal (450 hab., 405 ha dont 523 de bois), 14 km à l’ouest d’Estaing, est le cinquième sujet de l'intercommunalité. Située dans la vallée du Dourdou, en limite de canton, au sein de la dépression permienne du Vallon, elle regarde plus vers Marcillac et vers Rodez que vers Estaing. Villecomtal est une bastide au plan en damier de la fin du 13e s. (1295-1304), qui a conservé une tour-horloge à porche; un château médiéval est devenu couvent; maisons anciennes de grès rouge, château du Pech (16e s.). La commune a eu 2 000 hab. en 1836, 1 000 en 1896. Un peu au nord, Campuac (470 hab., 1 919 ha dont 558 de bois) est à 13 km ONO d’Estaing sur le plateau ancien, à 660 m; scierie Périé Rextabois (25 sal.).