Canton de Saint-Chély-d'Aubrac

Saint-Chély-d'Aubrac

570 hab. (Saint-Chélyens), 7 865 ha dont 2 178 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Aveyron dans l'arrondissement de Rodez, 20 km au NE d'Espalion. C'est un village d'allure montagnarde, vers 800 m, abrité au creux d'une boralde qui descend vers le Lot et le rejoint en amont de Saint-Côme; maisons du 18e s., jardin botanique d'Aubrac.

La commune, très étendue, monte jusqu'au sommet de l'Aubrac; sa population avait dépassé 3 200 hab. au début du 19e s. et en avait encore la moitié au début du 20e ; elle est assez stable depuis 1980. Elle compte 200 résidences secondaires pour 220 principales, un village de vacances. Le village d'Aubrac, 8 km au NE de Saint-Chély, appartient à la commune. Il y est, à plus de 1 300 m, le plus haut habitat de l'Aveyron. Il est issu d'un hôpital associé à un monastère qui accueillait les pèlerins allant du Puy à Compostelle.

Aubrac est devenu une station climatique, avec un grand sanatorium, vers 1900; ses installations servent à un centre de vacances; une station de ski de fond a été aménagée; un peu à l'est, un lac de barrage en rond à la surface du plateau volcanique. Brameloup, à l'est de Saint-Chély, est une autre station de neige divisée par la forêt d'Aubrac en deux stations, l'une dans la commune de Saint-Chély et l'autre dans celle de Prades-d'Aubrac. Le hameau de Bonnefon, 4 km au SE de Saint-Chély, a une tour médiévale. La commune a trois hôtels, 45% de résidences secondaires.

Le canton a 870 hab., 2 communes, 12 473 ha dont 3 882 de bois; il est limitrophe de la Lozère et du Cantal, dont les limites se rejoignent à la Croix des Trois Évêques un peu à l'est des Trucs d'Aubrac (1 440 m), point culminant du canton. Ce sommet est dans l'autre commune, Condom-d'Aubrac (330 Condomiens, 4 608 ha dont 1 704 de bois), dont le village est à 9 km à l'ouest de Saint-Chély par la route, à 950 m, et dont le finage s'étire du sommet de l'Aubrac vers le SO, atteignant le vallon de Bellecombe; les reboisements de Rigambal sur l'Aubrac prolongent vers le NO la forêt d'Aubrac. Condom avait 250 hab. en 1876 et se dépeuple encore (-30 hab. de 1999 à 2009).