Canton de Caumont-l'Éventé

Caumont-l'Éventé

1 360 hab. (Caumontais), 627 ha, chef-lieu de canton du Calvados dans l’arrondissement de Bayeux, 25 km SSO de la ville dans le Bocage normand, sur une crête vers 200 m. Il était connu jadis pour ses moulins à vent et ses marchés au beurre. Un «Souterroscope des Ardoisières», aux longues galeries où l’on extrayait l’ardoise, a été aménagé pour la visite. Le village a un collège public, une maison de retraite (35 sal.).

La commune, augmentée en 1949 de trois anciennes communes qui avaient été intégrées à Livry, a pris son nom complet en 1955, et le doit à sa situation sur le dos de terrain du mont Chauve, une longue colline SO-NE dans les plis des terrains anciens. La communauté de communes Aunay-Caumont Intercom réunit 22 communes (11 000 hab.) et siège à Cahagnes dans le canton d’Aunay-sur-Odon. La population communale, longtemps stable, augmente et a gagné 250 hab. entre 1999 et 2008.

Le canton a 6 300 hab. (5 700 en 1999), 14 communes, 14 208 ha dont 475 de bois; il est limitrophe du département de la Manche et s’étire du SO au NE de part et d’autre de la D 9; l’Aure et la Drôme y ont leurs sources, la Seulles le limite à l’est. Livry (800 Livernois, 2 348 ha), 4 km à l’ENE du chef-lieu sur la route de Caen, dans la haute vallée de l’Aure, est la plus peuplée des autres communes. Elle s'est agrandie à plusieurs reprises, absorbant dans les années 1790 les petits territoires de La Bruyère, Étoquet et Mondant (passés toutefois à Caumont-l'Éventé en 1949), en 1829 Saint-Martin-le-Vieux, en 1972 Parfouru-Éclin, au NE, qui a un petit château. Sa population décroissait depuis 1982, et elle fut de 1 450 hab. en 1802, 1 000 en 1900: mais elle a gagné 90 hab. de 1999 à 2008.

À l’extrémité NE à 14 km de Caumont, Hottot-les-Bagues (480 Hottotais, 839 ha) étire ses maisons le long de la D 9 mais son finage atteint à l'est le cours de la Seulles; elle s'est nommée simplement Hottot jusqu'en 1955, a ajouté alors «les Bagues», puis s'est nommée Hottot-Longraye en fusionnantn avec Longraye en 1972. Mais Longraye (240 hab., 659 ha) a repris son indépendance dix ans après. L'église de Longraye, à haut clocher latéral, est classée (12e s.). Sallen (290 hab., 1 121 ha), juste au nord de Caumont, a reçu 4 éoliennes (8 MW) en 2008 sur la colline des Hauts Vents.