Canton de Mézidon-Canon

Mézidon-Canon

4 730 Mézidonnais et Canonais, 1 092 ha, chef-lieu de canton du Calvados dans l’arrondissement de Lisieux, à 26 km SE de Caen. La commune associe deux anciens villages distincts, réunis en 1972, et contient le site de l’ancienne abbaye Sainte-Barbe, dans la vallée de la Dives juste au pied de la côte du pays d’Auge. Elle a une gare avec bifurcation sur la voie Paris-Cherbourg, quelques ateliers dont les machines de cintrage de la Lexovienne (LMO, 20 sal.), les travaux publics Eiffage (55 sal.)de la Routière Morin (40 sal.) et surtout la fabrique de pâtes alimentaires Stefano Toselli (240 sal., lasagnes et cannelloni), ancienne Roue du Pays d’Auge, acquise en 1996 par le groupe états-unien Schwan et montée à 350 sal., puis reprise par YHS Holding, formée par trois anciens dirigeants; un collège, un supermarché Carrefour (20 sal.), négoce Royal Canin (30 sal.).

Le château de Canon a une belle architecture du 18e s., avec parcs et jardins; il est entouré d’un domaine de 52 ha producteur de cidre et de poiré; le géologue Élie de Beaumont, né en 1798, y vécut. Canon avait 1 000 hab. au moment de la fusion, Mézidon 3 200; la population a augmenté légèrement ensuite, mais s'est réduite d'une trentaine d'habitants depuis 1991. La ville est le siège de la communauté de communes de la Vallée d’Auge, qui rassemble 20 communes et 11 000 hab.

Le canton a 10 400 hab. (10 100 en 1990), 19 communes, 13 630 ha et s’étend vers l’est; il associe la large plaine marécageuse de confluence de la Dives et de la Vie aux collines du pays d’Auge. Au nord du chef-lieu à 7 km, Méry-Corbon (870 Méry-Corbonais, 757 ha) est partagée entre les basses collines d’Auge et la plaine de la Vie; elle englobe le hameau du Lion d’Or sur la N 13, ancien relais routier. Sa voisine de l'est Biéville-Quétiéville (340 Biévillais, 2 010 ha), au NE du chef-lieu, résulte d’une fusion de 1972; son finage s’étend surtout dans la large plaine humide de la Vie, qui contient des étangs; elle a une usine de plastiques (Travyl, 30 sal.), qui naguère avait 150 sal. sous le nom de Modling. L'église de Mirbel, des 12e et 13e s., est inscrite; parc du haras de Quétiéville, fermes des Roches (18e s., inscrite) au bord de la Vie. La commune de Mirbel, tout au sud du finage près de Mézidon, avait été intégrée à Quétiéville en 1831.

Saint-Loup-de-Fribois (200 Friboisiens, 347 ha), 9 km au NE du chef-lieu, a une fromagerie du groupe Graindorge (Domaine de Saint-Loup, 50 sal.). Sa voisine Monteille (190 Monteillais, 453 ha), à l'est, a une église inscrite du 12e s. et s'orne du château de Mont-la-Vigne (15e au 17e s.), qui domine au sud la vallée de la vie. Le plus beau fleuron de ce petit secteur est cependant le château de Crèvecœur-en-Auge, commune de 520 hab. (Crévigoriens) et 215 ha, sur l'ex N 13 (D 613) à 10 km NE de Mézidon-Canon et 16 km à l'ouest de Lisieux; le château associe curieusement des éléments des 11e au 14e s. à des annexes à pans de bois, dont un beau colombier, et un musée de la firme Schlumberger (prospection de pétrole).

Le Mesnil-Mauger (1 070 Mesnil-Maugeois, 3 124 ha), 7 km ENE de Mézidon, commune d’habitat très dispersé entre les cours de l’Oudon et de la Vie, réunit quatre anciennes communes depuis 1972, les autres étant Écajeul au SO, Saint-Crespin à l’est et Sainte-Marie-aux-Anglais au SE. La commune a des églises intéressantes et quelques restes d'une fromagerie à Saint-Maclou, qui employa 130 sal. à la fabrication des camemberts Lepetit mais que le groupe Lactalis a fermée en 2009; charpentes Tickner (95 sal.). La population a augmenté un peu depuis 1980 et 1999, et gagné 60 hab. de 1999 à 2008.

Tout à l’est, du côté de la vallée de la Vie, trois communes ont leurs villages au bord de la Vie. Grandchamp-le-Château (60 hab., 345 ha), qui a complété son nom en 1949, est 5 km à l'est du Mesnil-Mauger; son gros château du 18e s. est classé. Saint-Julien-le-Faucon (720 Fauconnais, 322 ha), 2 km en amont, accueille quelques commerces et les charpentes Pascobois (20 sal.), et a gagné 120 hab. après 1991. Un peu plus loin se visite le très beau manoir à pans de bois (15e s., avec domaine d’élevage) de Coupesarte (40 hab., 447 ha), petit village 15 km à l'est du chef-lieu et à 16 km au sud-ouest de Lisieux.