Canton de Jarnac

Jarnac

4 690 hab. (Jarnacais), 1 199 ha dont 275 de vignes, chef-lieu de canton du département de la Charente dans l'arrondissement de Cognac, 14 km à l'est de Cognac sur la rive droite de la Charente. C'est le second centre de vieillissement et de négoce du cognac après Cognac, fief des firmes Courvoisier, qui y emploie 190 personnes et a ouvert un musée consacré à Napoléon 1er- mais la firme est passée sous la tutelle britannique du groupe Allied Domecq, lui-même racheté par Ricard -, Louis Royer (75 sal.), Monnet (cognac Th. Hine, 17 sal.), Delamain, Dor, etc. L’imprimerie Litho-Bru (60 sal.), les cartonneries Smurfit (25 sal.) et Papcart, la Tonnellerie de Jarnac (15 sal.), les transports Voiron (Centrale Location, 75 sal.) et Sogep (35 sal.) accompagnent ces firmes.

Toutefois, les activités sont diversifiées, notamment dans la métallurgie: métallerie Vilquin (120 sal.), chaudronnerie Chalvignac (70 sal., alambics), menuiserie d’aluminium Castel et Fromaget (70 sal., groupe Fayet), portes blindées et antifeu Crouzilles (45 sal.); textiles La Vénitienne (25 sal., stores), maçonnerie Serveau (20 sal.). Jarnac a un collège public et un privé, une maison familiale rurale, une clinique psychiatrique (Villa Bleue, 30 sal.) et un établissement de convalescence (Maison Blanche, 25 sal.); supermarchés Intermarché (60 sal.) et Carrefour (20 sal.). Elle organise en été un festival de musique classique.

C’est la ville de naissance de François Mitterrand (1916-1996), dont le père dirigeait une vinaigrerie; il y a fait aménager dans un ancien chai un musée de ses donations et a voulu être enterré à Jarnac; un centre culturel lui a été dédié. Jarnac a encore un Espace poétique en hommage à Pierre Boujut, né aussi à Jarnac (1914-1992), et un espace aquatique avec aire de loisirs à l’île Madame; elle se classe parmi les «stations vertes de vacances». La ville a eu 2 500 hab. en 1846, le double vers 1900; après un léger creux vers 3 600 hab. en 1936, sa population a augmenté jusqu’à un maximum de 5 000 hab. en 1975, puis diminué encore; elle a perdu 130 hab. de 1999 à 2008. Jarnac est le siège de la communauté de communes de Jarnac, un peu plus étendue que le canton (18 communes, 15 500 hab.) et du pays Ouest-Charente-pays de Cognac (82 communes, 78 200 hab.).

Le canton a 12 700 hab. (12 400 en 1999), 14 communes, 16 255 ha dont 1 466 de bois; il est limité au sud par le cours de la Charente et se situe dans la zone d’appellation des Fins Bois. Toutes ses communes sont viticoles et sa population totale augmente régulièrement mais modérément (9 800 hab. en 1936, 12 000 en 1975). La commune dispersée des Métairies (570 hab., 518 ha), juste au nord, cultive 171 ha de vignes; Chassors (1 130 Capsortiens, 1 321 ha), au NO, 372 ha; Julienne (450 Juliennois, 630 ha), 5 km ONO de Jarnac, 261 ha; une tonnellerie (Gatard, 30 sal.). Nercillac (1 060 Nercillacais, 1 635 ha), juste au NO de Julienne cultive 434 ha de vignes et soigne une spécialité de production de plants de vignes. Julienne a gagné 40 hab. depuis 1999.

Réparsac (600 Réparsacais, 1 106 ha dont 272 de bois), au nord de Nercillac, cultive pour sa part 228 ha de vignes et abrite une grosse fromagerie (Grand Ouche, 140 sal.); elle a gagné 90 hab. depuis 1999. Au nord-ouest du canton, Sainte-Sévère (550 Sévériens, 1 831 ha dont 289 de bois), 11 km au NO de Jarnac, est sur une ancienne voie romaine ouest-est qui vient de Saintes, dans un paysage plus boisé; elle cultive 389 ha de vignes. Houlette (400 Houlettois, 715 ha), juste au NE, en ajoute 210 ha. Sigogne (1 050 Sigognois, 2 216 ha dont 200 de bois), 7 km au nord de Jarnac, a une église du 12e s. à haute tour carrée, et cultive 565 ha de vignes; tonnellerie Vernou (25 sal.); c'est la seule commune a avoir gagné 130 hab. après 1999.

Au nord-est du canton se trouvent Foussignac (620 Foussignacais, 1 514 ha dont 495 de vignes), où est le château de Brillac (18e s.) et qui vient de gagner 60 hab.; Fleurac (230 hab., 217 ha) dont les viticulteurs exploitent 224 de vignes, et qui propose un musée de la coiffe; Mérignac (720 Mérignacais, 1 851 ha), qui détient le record de vignes du canton avec 739 ha. La commune dispersée de Triac-Lautrait (520 hab. dont 70 à part, 640 ha), à l’est de Jarnac, en ajoute 271 ha; elle accueille une maison familiale rurale avec institut rural. Enfin, à 7 km ESE de Jarnac au bord de la plaine de la Charente, Bassac (550 Bassacois, 762 ha dont 213 de vignes) a gagné 80 hab. depuis 1999 et se distingue par son abbaye, fondée en 1002, remise en activité en 1947, dont l’église a une façade saintongeaise.