Canton de Mirambeau

Mirambeau

1 540 hab. (Mirambeaulais), 2 694 ha dont 520 de bois et 203 de vignes, chef-lieu de canton de la Charente-Maritime dans l’arrondissement de Jonzac, 17 km au SO de Jonzac sur le tracé de la N 137 et de l’autoroute A 10 (échangeur). Le bourg a un château de plusieurs époques avec parc, un collège public, un institut médico-éducatif, plusieurs ateliers, mais de petite taille, dont les fabriques de bétons Girpav (35 sal.), de peintures Rovima (20 sal.), de manchons d’imprimerie Axcyl (20 sal.) et la menuiserie métallique Metalit (25 sal.); supermarché U (45 sal.); transports par cars Chaintrier (40 sal.). La commune avait dépassé 2 400 hab. au 19e s. mais sa population était descendue à 1 340 hab. en 1982; elle a légèrement repris ensuite et s’est stabilisée de 1999 à 2004.

Le canton a 7 550 hab. (7 200 en 1999), 19 communes, 26 686 ha dont 3 709 de bois; il est limitrophe du département de la Gironde et riverain de la Gironde (rive droite); sa population, qui était de 10 400 hab. en 1936, a baissé jusqu'en 1999. Une église classée signale Nieul-le-Virouil (590 Nieulais, 2 264 ha), 5 km au NE du chef-lieu. À 5 km ESE de Mirambeau, Soubran (390 Soubranais, 1 325 ha dont 360 de bois) propose un musée de la poterie; étang et tourbières des Bénissons. Deux communes du sud-est du canton, Boisredon (660 Boisredonnais, 2 160 ha dont 475 de bois), 7 km SSE de Mirambeau, et Courpignac (410 Courpignacais, 1 497 ha dont 382 de bois), 8 km au SE de Mirambeau, cultivent respectivement 210 et 287 ha de vignes, dans un paysage de collines boisées; Boisredon a gagné 160 hab. depuis 1999, Courpignac 40.

À l’ouest du canton, trois villages viticoles sont établis sur le talus de l’ancien rivage de la Gironde et se partagent les polders aménagés le long de l’estuaire. Au sud, Saint-Bonnet-sur-Gironde (880 Saint-Bonnetais, 3 060 ha dont 303 de bois et 515 ha de vignes) est à 8 km OSO de Mirambeau et accueille une maison de retraite (35 sal.); son finage occupe une large part de la plaine de Gironde mais ne parvient pas tout à fait au rivage. Celui-ci est accaparé par sa voisine Saint-Sorlin-de-Conac (210 Saint-Sorlinois, 1 537 ha dont 138 de vignes), dont le village est à 9 km à l’ouest de Mirambeau; elle y compte, à la limite même du département de la Gironde, le petit port de Vitrezay, aménagé en port de plaisance et doté d’un «pôle Nature»; et, un peu en aval, le petit port de pêche de Conac.

Plus au nord, c’est-à-dire vers l’aval, Saint-Thomas-de-Conac (560 Saint-Thomacais, 2 804 ha dont 605 de vignes et 250 de bois) est à 11 km ONO de Mirambeau; ancien château de Conac, château du Roc sur l’ancien rivage; moulin à vent de la Croix (1820), restauré et en fonction; la commune a 5 km de rive, mais vides. Saint-Ciers-du Taillon (510 Taillonnais, 2 210 ha dont 300 de bois), 9 km au NO de Mirambeau sur la route de Royan, au bord du Taillon qui rejoint la Gironde à Port-Maubert, cultive 240 ha de vignes; le château d'Orignac (19e s.), à l'orée de la forêt de la Lande, héritier d'une seigneurie, est un producteur de cognac et de pineau.