Canton de Tonnay-Boutonne

Tonnay-Boutonne

1 180 hab. (Boutonnais), 2 273 ha, chef-lieu de canton de la Charente-Maritime dans l’arrondissement de Saint-Jean-d’Angély, 12 km à l’ouest de celle-ci sur la rive droite de la Boutonne; porte de ville fortifiée du 14e siècle; collège public, menuiserie-tournerie Lécuiller (80 sal.), plats cuisinés Sofal (30 sal.), transports et travaux publics Marchand (20 sal.). La population communale est pratiquement stable depuis un siècle. Le village est le siège de la communauté de communes du Val de Trézence de la Boutonne à la Devise (12 communes, 4 000 hab.).

Le canton a 3 200 hab. (3 000 en 1999), 11 communes, 12 169 ha dont 442 de bois; la Boutonne fixe sa limite méridionale. Saint-Crépin (260 Saint-Crépinois, 1 394 ha), 5 km NNO du chef-lieu, a reçu dès 2004 un parc de 6 éoliennes (9 MW) du groupe Sorgenia. La commune de Saint-Loup (280 Saint-Lupriens, 1 642 ha), dont le village est à 8 km ENE de Tonnay, inclut à l’ouest le marais isolé des Renardières, en forme d’ellipse, qui reçoit les eaux de la Trézence et les évacue par un canal de drainage vers la Boutonne à Tonnay-Boutonne.

Chantemerle-sur-la-Soie (130 Chantemerlois, 572 ha), 5 km ENE du chef-lieu, a une entreprise de forages (Masse, 30 sal.). Puyrolland (210 hab., 1 298 ha), 8 km NE du chef-lieu, s'orne d'une église classée (13e-14e s.) sur une petite butte, jouissant d'un large panorama.