Canton de Montigny-sur-Aube

Montigny-sur-Aube

330 hab. (Montignois), 1 950 ha dont 798 de bois, chef-lieu de canton de la Côte-d'Or dans l'arrondissement de Montbard, 40 km au SO de Chaumont et 22 km au NE de Châtillon-sur-Seine. Le village est au bord de l'Aube, dans l'entonnoir qui marque son entrée dans le plateau; château renaissance, une fonderie avec spécialité d'alliages (20 sal.). Il avait 760 hab. en 1880, 505 en 1931 comme en 1962, et sa population diminue encore.

Le canton a 2 500 hab., 16 communes, 30 692 ha dont 13 042 de bois; limitrophe des départements de l'Aube et de la Haute-Marne, et situé dans la partie la plus septentrionale et la plus dépeuplée du département (il avait 9 000 hab. vers 1850), il est extrêmement boisé et s'étend à moitié sur le plateau de Langres au sud-est, à moitié sur le plateau de calcaire portlandien-rauracien qui domine le précédent au nord-ouest et dans lequel s'encaissent les vallées de l'Aube et de l'Ource. Au contact, la Vallée châtillonnaise, dominée par la côte du portlandien, introduit un couloir de circulations et de cultures qui se prolonge au NE jusqu'à Chaumont. Au sud-est du canton, la forêt domaniale de la Chaume appartient à la seconde ceinture forestière, entre celles de Châtillon et d'Arc-en-Barrois. La Chaume (120 hab., 3 310 ha dont 2 552 de bois) s'y isole à 12 km SE du chef-lieu, au bord du Coupe-Charme, dont les eaux se perdent dans le plateau.

Hors des bois, les cultures céréalières dominent, dans des exploitations devenues grandes. Un château des 14e-16e et 19e s. subsiste à Autricourt (120 hab., 2 677 ha dont 1 406 de bois), 15 km ONO de Montigny sur la rive droite de l'Ource. Un peu en amont et 17 km à l'ouest du chef-lieu, Belan-sur-Ource (290 hab., 2 044 ha dont 914 de bois) tient une position comparable à celles de Montigny et de Châtillon, mais dans l'entonnoir de percée de la vallée de l'Ource, moins ample que ceux de l'Aube et surtout de la Seine.