Canton de Lézardrieux

Lézardrieux

1 700 hab. (Lézardriviens), 1 191 ha, chef-lieu de canton des Côtes-d'Armor dans l'arrondissement de Lannion, 29 km à l'est de celle-ci et 6 km à l'ouest de Paimpol sur la rive gauche du Trieux. Le nom breton, Lezardrev ou lez ar Dréou, signifie «la Cour du Trieux». C'est une ville de fond d'estuaire, dotée d'un port de commerce et d'un port de plaisance de 380 places dont 250 à ponton; pont suspendu classé de 1925, clocher à deux tourelles. La commune s'étend vers le nord le long de l'estuaire; sa population est en légère baisse depuis 1962 où elle atteignait 2 000 hab.; elle en avait eu 2 400 en 1906.

Le canton a 8 200 hab., 7 communes, 9 213 ha dont 238 de bois. Il s'étend dans le pays Trégorrois entre les rias du Jaudy et du Trieux et correspond à ce qui est parfois nommé la «presqu'île sauvage», qui se termine par le sillon de Talbert en Pleubian. Pleubian au nord, Lanmodez (450 Lanmodéziens, 415 ha, petit port) au NE, Kerbors (340 Kerborsiens, 688 ha) au nord-ouest sur la rive droite de l'estuaire du Jaudy, détachée de Pleubian en 1856, sont les communes littorales. Lanmodez, dont le nom est lié à saint Maudez, possède au large l'île de Maudez, qui est à 3 km de la côte à l'ouest du chenal du Trieux; jadis propriété monacale, elle conserve quelques ruines (chapelle, oratoire circulaire surnommé «four»); Kerbors a une allée couverte.

Pleumeur-Gautier (1 200 Pleumeuriens, 1 899 ha) est à 4 km au NE du chef-lieu; elle a eu plus de 2 500 hab. vers 1860, encore 1 500 en 1950. Trédarzec (1 140 Trédarzécois, 1 168 ha) est proche de Tréguier à l'ouest du canton et offre de beaux jardins et un parc botanique au château de Kerdalo; elle est la seule du canton à avoir gagné une centaine d'habitants de 1999 à 2008.

Pleudaniel (1 040 Pleudanielais, 1 842 ha) occupe le sud du canton; chapelle Coz Ilis (1716), ancien moulin à marée de Traou Meur (17e s.); elle avait 2 500 hab. en 1876. Toutes ces communes ont perdu des habitants tout au long du 20e siècle et n'en ont guère repris récemment; la population du canton n'a d'ailleurs pas changé après 1999. La communauté de communes de la Presqu'île de Lézardrieux correspond au canton et siège au chef-lieu.


Pleubian

2 600 hab. (Pleubiannais), 2 010 ha, commune des Côtes-d’Armor dans le canton de Lézardrieux, 7 km au NNO du chef-lieu. Elle tient la plus grande partie de la côte nord de la «presqu’île sauvage», y compris le sillon de Talbert, crête de galets longue de 3 km derrière laquelle se dégage à marée basse un immense estran, paradis des pêcheurs à pied et des goémoniers, qui va jusqu’à l’île Maudez (en Lanmodez) et au débouché du Trieux; on a établi à la pointe de Lanros un Centre d’étude et de valorisation des algues (CEVA, 25 sal.); fabriques de cosmétiques des Laboratoires d'Armor (20 sal.) et de produits chimiques Setalg (25 sal.).

Au large a été érigé le phare des Héaux de Bréhat, haut de 57 m, construit en 1840 et en partie refait après une agression allemande en 1944; il a pour parrain Erik Orsenna. Le reste de la côte a de très petits ports. Au bourg, l’église se signale par une chaire à prêcher extérieure; supermarché U (20 sal.), négoce de boissons Mahé-Savidan (35 sal.). Pleubian est plou bihan, la petite paroisse, opposée à Pleumeur. Kerbors en est sortie en 1856. La population communale a décrû à partir de 1970: elle était de 3 500 hab. (sdc) en 1968 comme en 1900 et a encore perdu quelques dizaines d'habitants après 1999. Elle a près de 600 résidences secondaires (plus de 30% du parc) et 3 campings (270 places).