Canton de Plouaret

Plouaret

2 300 hab. (Plouarétains), 2 998 ha, chef-lieu de canton des Côtes-d’Armor dans l’arrondissement de Lannion, 15 km au sud de Lannion; le nom, Ploubarvet au 15e siècle, vint de saint Barvet. Le bourg est sur la voie ferrée Paris-Brest, d’où part un embranchement pour Lannion, fréquenté par des autorails «Picasso»; nouvelle gare aménagée pour les TGV. C’est un ancien petit centre agro-alimentaire déchu; collèges public et privé. La population est stable depuis 1960, mais à un niveau inférieur à celui du 19e siècle où il atteignait 3 500 hab. en 1880. Plouaret est le siège de la communauté de communes de Beg ar Chra-Plouaret, qui associe 8 communes (7 900 hab., 22 900 ha).

Le canton a 9 500 hab. (9 300 en 1999), 9 communes, 25 104 ha dont 2 356 de bois et s’étire du nord au sud, où il inclut la forêt départementale de Beffou. Il reste marqué par l’agriculture, bien que nombre de ses habitants travaillent à Lannion côté nord, voire à Morlaix et Guingamp pour ceux du sud, et il s’est longuement dépeuplé. Juste à l’est de Plouaret, Le Vieux-Marché (1 240 Vieux-Marchois, 2 313 ha) en a été détaché en 1866 et avait alors 2 500 hab.; la commune va à l’est jusqu’à la vallée du Léguer; son marché était réputé actif au 14e siècle, sous le même nom; au nord, la chapelle des Sept Saints date du début du 18e s.; au sud, celle de la Trinité est des 15e-17e s.; toutes deux dominent le Léguer. La commune a gagné une centaine d'habitants après 1999.

Au nord du canton à 11 km NE de Plouaret, Tonquédec (1 100 Tonquédois, 1 801 ha) se signale par les imposantes ruines d’un vieux château du 15e s. au bord du Léguer. Pluzunet (1 050 Pluzunétois, 2 287 ha) est à 10 km ENE de Plouaret; le nom viendrait d’un saint Dunet; la commune a reçu en 2006 trois éoliennes Vestas de 60 m de diamètre en 2006 (6 MW, 16 GWh), une station de traitement des ordures (CNIM, 25 sal.). Trégrom (400 hab., 1 664 ha dont 190 de bois), plus petite, à une gare 6 km à l’est de Plouaret; on y a compté 1 500 hab. en 1876 et le dépeuplement continue (- 50 hab. après 1999).

La partie méridionale du canton est divisée entre quatre communes. À 9 km SO de Plouaret sur la grand route de Brest, Plounérin (760 hab., 2 589 ha) a une station de verrats France-Gènes (Glon, 30 sal.); manoir de Lesmoal (16e s.), étang de barrage du Moulin Neuf; la commune a atteint 2 000 hab. au milieu du 19e siècle; elle en a regagné 50 entre 1999 et 2008. Également sur la grand route mais à 7 km SSE de Plouaret, Plounevez-Moëdec (1 500 Plounévéziens, 4 036 ha dont 360 de bois) étend son grand finage jusqu’au Léguer, au ras de Belle-Isle-en-Terre et abrite l’entreprise des Transports et affrètements du Trégor (120 sal.); elle avait 3 600 hab. en 1876; à l’ouest, chapelle de Keramanac’h (15e s.); un aménagement de loisirs est engagé sur le site de Kernansquillec, où un barrage vieux de 75 ans a été rasé en 1996.

Plus haut, à 11 km au sud du chef-lieu, Loguivy-Plougras (990 Loguiviens, 4 768 ha dont 611 de bois) a un large territoire qui monte jusqu’à 322 m dans la grande forêt de Beffou, qu’il englobe, ainsi que d’autres bois plus orientaux; le manoir ruiné de Kerroué (16e s.) est en cours de restauration à l’ouest du bourg, belle chapelle du Dresnay (16e s.) à l’est; son atelier de fabrication de jouets (Kerlude, 50 sal.) a disparu en 2008. Beffou est un petit village de la commune à 5 km au SO du bourg. Il est flanqué d’un étang à son nom, mais qui est dans la commune de Plougras (480 Plougrasiens, 2 648 ha), dont le bourg est à 6 km SO de Loguivy, proche de l'étang du Guic (33 ha) que la commune partage avec Guerlesquin. La partie haute de ces deux communes est en landes, pelouses et bois. Le finage de Plougras atteint 314 m tout au sud sur une butte dans le prolongement des monts d’Arrée; un parc éolien de 8 hélices de 48 m (6 MW, 15 GWh) s'y est installé dès 2003. Le déterminant «gras» désignait une croix (Plebe Crucis au 13e s.); la commune a eu 1 400 hab. au 19e s.