Canton de Royère-de-Vassivière

Royère-de-Vassivière

590 hab., 7 414 ha dont 3 541 de bois, chef-lieu de canton du département de la Creuse dans l'arrondissement d'Aubusson, 35 km OSO d'Aubusson, à 735 m. Cette grande commune est dans la Montagne limousine, et bénéficie des aménagements du grand lac de Vassivière, dont elle a pris le nom en 1968; village de vacances à Masgrangeas (600 places)sur la rive nord du lac, base nautique au sud du lac à Vauveix et parc d'Arbre en arbre tout à côté, au hameau de Broussat. La commune a deux campings (280 places) et 330 résidences secondaires sur 700 logements.

Au nord-est de la commune, le barrage en terre de Lavaud-Gelade (orthographe habituelle, notamment à l'EDF; l'IGN écrit la Vaud-Gelade, hameau de la commune voisine de Saint-Marc-de-Loubaud) a été édifié en 1943 sur le Taurion; il retient un autre lac, de 300 ha et 21,4 Mm; en aval, le Taurion s'encaisse dans les gorges de la Rigole du Diable. La commune avait plus de 2 500 hab. au milieu du 19e siècle et n'a pas cessé de se dépeupler depuis (2 100 hab. en 1911, 960 en 1954); elle a encore perdu 53 hab. entre 1999 et 2005.

Le canton a 1 800 hab. (2 000 en 1999), 7 communes, 23 867 ha dont 12 258 de bois; il est limitrophe de la Haute-Vienne. Le canton est associé à celui de Bourganeuf dans la communauté de communes de Bourganeuf-Royère-de-Vassivière (20 communes, 7 900 hab.). Tout au nord, Le Monteil-au-Vicomte (280 Monteillois dont 50 à part, 1 440 ha dont 685 de bois), 13 km au nord de Royère dans un environnement assez boisé, à 560 m, a quelques étangs et les ruines d'un château féodal, et un institut médico-éducatif; la commune a perdu 40 hab. depuis 1999. À l'ouest de Monteil et à 12 km au nord du chef-lieu, Saint-Pierre-Bellevue (240 hab., 3 278 ha dont 1 712 de bois) conserve au nord du finage le sanctuaire gallo-romain du Puy Lautard.

Saint-Martin-Château (150 hab., 3 125 ha dont 666 de bois), 13 km à l'ouest de Royère à 600 m, est un village remarqué dans un site accidenté de buttes, où s'encaisse la Maulde. La belle cascade des Jarreaux est sur la rivière, qui permit l'électrification précoce de Bourganeuf, laquelle est à 11 km au nord à vol d'oiseau. Un clocher carré orne le village; un peu au sud de celui-ci, à Lavergne, Pierre Digan a disposé des œuvres sur un «Pré aux sculptures» de 50 ha.

Au nord-ouest du canton, Saint-Junien-la-Bregère (160 hab., 2 666 ha dont 1 361 de bois), 21 km à l'ouest du chef-lieu, est à la source de la Vige. Saint-Pardoux-Morterolles (220 hab., 3 650 ha dont 2 126 de bois), 14 km au NO du chef-lieu, et Saint-Moreil (260 hab., 2 394 ha dont 1 167 de bois), la commune la plus occidentale au-delà de Saint-Junien, à quelque 30 km du chef-lieu mais 11 km NO de Peyrat-le-Château, complètent le canton. L'église à clocher-mur de Saint-Moreil (12e et 15e s.) est inscrite, comme celle de Saint-Pardoux (à clocher-porche, 12e, 13e et 15e s.).