Canton de Jumilhac-le-Grand

Jumilhac-le-Grand

1 300 hab. (Jumilhacois), 6 667 ha dont 2 338 ha de bois, chef-lieu de canton de la Dordogne dans l’arrondissement de Nontron, 37 km à l’est de la ville. Le village est sur un promontoire du plateau qui domine la vallée de l’Isle, vigoureusement encaissée dans le massif ancien. La bourgade est un peu isolée à 14 km SO de Saint-Yrieix (Haute-Vienne), dans la partie orientale du Parc Périgord-Limousin; église en partie du 12e s., beau château des 15e-17e s., musée de l’Or, associé à une ancienne petite mine locale; maison d’enfants spécialisée, fabrique de vêtements Manufacture de Jumilhac (30 sal.). La population de la commune dépassait 3 400 hab. en 1900, et n’a cessé de diminuer depuis. Son vaste territoire est parsemé de nombreux hameaux, fermes isolées et étangs; il occupe toute la partie nord-orientale du canton. Chalusset a été réunie à Jumilhac sous la Révolution et ne subsiste que sous la forme d'un petit hameau au nord du village.

Le canton, qui est dans le Parc Périgord-Limousin, a 5 000 hab. (7 communes, 22 140 ha dont 7 422 de bois); il est limitrophe de la Haute-Vienne et s’étend sur le massif ancien, en pays d’élevage bovin et de pommiers, où subsistent des restes de forges et de moulins à eau. Le chef-lieu est décentré vers l’est, et relayé sur l'axe principal du canton par La Coquille (1 400 Coquillards, 2 237 ha dont 950 de bois), à 12 km au NO du chef-lieu. Ce village-centre avec collège public est un ancien relais de poste sur la N 21, et dispose d’une gare ferroviaire sur la ligne Périgueux-Limoges; il est proche du lac de barrage de Mialet, qui déborde sur le territoire communal; fabrique de machines-outils MEM (la Mécanique et l’Engrenage Modernes, 55 sal.). Mais la population diminue depuis 1975 (1 700 hab.) et la commune a perdu 120 habitants entre 1999 et 2008. Sainte-Marie-de-Frugie est un gros hameau au nord-est du village, au-dessus de la vallée de la Valouse, qui rejoint l'Isle à la limite sud du canton. C'était l'ancien village et la commune a porté son nom, puis la croissance du hameau de la Coquille sur la route nationale et autour de la gare a confuit à transférer la mairie et à changer jusqu'au nom de la commune en 1856.

Saint-Pierre-de-Frugie (420 hab., 2 174 ha dont 951 de bois) est à 5 km au nord de La Coquille; château de Frugie (14e-15e s.) au village, château de Vieillecour (16e s.) au nord-est. Le finage occupe l'avancée septentrionale du canton, entre la N 21 à l'ouest et la forêt de Vieillecour à l'est, sur laquelle il mord un peu. Le gros hameau de Montcigoux est au nord, proche du hameau de la Gare de Bussuère-Galant, qui se prolonge dans la commune par les Landes d'Arsac. La commune avait 950 hab. à la fin du 19e s.; sa population a décliné jusqu'en 1999 mais a repris 40 hab. ensuite. Saint-Priest-les-Fougères (390 hab., 2 085 ha dont 554 de bois) est à 3 km à l'est de La Coquille; son finage occupe le plateau entre La Coquille et Jumilhac; étangs, grand château d'Oche (19e s.) au sud-est. La population n'a pas cessé de décliner depuis les alentours de 1900, où elle dépassait le millier d'habitants.

Chalais (460 hab., 1 881 ha dont 566 de bois) est à 6 km au sud-ouest de La Coquille; le village est au bord de la petite vallée du Touroubet; à l'est, le hameau de Mavaleix est sur la route et la voie ferrée, flanqué au-delà du château de Mavaleix (13e et 16e s.) qui donne sur la Valouse, où est un reste de forge. Le nom de la commune a changé en 2009: il s'écrivait auparavant Chaleix. Saint-Jory-de-Chalais (670 hab., 3 173 ha dont 967 de bois) occupe le sud-ouest du canton. Le village est sur les hauts de la vallée de la Côle, 2,5 km au sud-ouest de Chaleix; il s'y est ouvert le musée de la Résistance Serre-Patachon; travaux publics Dessoubzdanes (30 sal.) et la commune est le siège de la communauté de communes du pays de Jumilhac-le-Grand, qui correspond au canton. Son finage atteint à l'ouest le cours encaissé de la Queue d'Âne, qui coule parallèlement à la Côle vers le sud puis la rejoint à Saint-Jean-de-Côle. Saint-Paul-la-Roche (520 hab., 3 922 ha dont 1 096 de bois) est la grande commune du sud, 8 km au SO de Jumilhac et 9 au SSE de La Coquille; son territoire est bordé au sud par le cours de l'Isle. Elle avait 1 800 hab. autour de 1900 et en perd encore quelques-uns.