Canton de Roulans

Roulans

1 090 hab. (Roulanais), 831 ha dont 410 de bois, chef-lieu de canton du département du Doubs dans l’arrondissement de Besançon, 20 km ENE de la préfecture dans un petit val proche de la rive droite du Doubs, où s’insinue la N 83. Le village a un musée militaire (uniformes et matériels anciens), un collège public mais guère d’industrie; château du 12e et du 19e s. avec jardin paysager et restes archéologiques (inscrit). La commune avait 430 hab. en 1954 et croît depuis les années 1930 (+60 hab. après 1999).

Le canton a 8 800 hab. (7 600 en 1999), 23 communes et 18 506 ha dont 8 391 de bois; il est traversé par le Doubs, encadré par des barres de relief montant à plus de 500 m à la côte de Vaîte rive gauche, au mont Souvance et à la montagne d’Aigremont rive droite, et s’étend au sud sur le plateau, vers 400 m, jusqu’aux abords du camp de Valdahon où le relief culmine à 701 m. Au nord, le canton est traversé par l’A 36; Pouligney-Lusans (770 hab., 1 160 ha dont 548 de bois), 3 km au nord de Roulans, abrite un parc d’attractions (Ludale-Parc) en labyrinthes dans les champs de maïs, et a gagné 70 hab. de 1999 à 2008; la commune résulte d'une fusion de 1972; Lusans est un hameau au nord, au creux d'un vallon, séparé de Pouligney par l'autoroute.

Au bord du Doubs juste au sud de Roulans, Laissay (440 Laisséens, 286 ha dont 166 de bois) est dominée par les reliefs du mont Souvance au nord, et du grand cirque de méandre couronné par le château ruiné de Vaîte au sud; belle cascade sur le Rognon; on y exploita du fer au 19e s., puis le village vécut au rythme de l’usine d’outillage Bost Garnache, installée à la fin du 19e s., devenue l’un des premiers fabricants français de pinces et tournevis et qui y emploie 140 personnes. Le finage va de la crête d'Aigremont au nord à celle de Vaîte au sud, de l'autre côté du Doubs. Laissey est le siège de la communauté de communes de Vaîte-Aigremont, qui rassemble 21 communes et 6 800 hab. En aval, Deluz (660 Deluziens, 803 ha dont 524 de bois), à 16 km de Besançon, a eu une papeterie et cherche à réaménager son territoire en fonction de la proximité de Besançon (projets de port fluvial et de réserve naturelle); elle a perdu 40 hab. après 1999.

Le reste du canton est au sud du Doubs. Champlive (260 Chamlivais, 820 ha dont 434 de bois) est juste au sud de Roulans et Laissey (4 km de Laissey par la route en tunnel), et son finage va sur la crête au nord, au ras des ruines du château-fort de Vaîte sur le Mont (Côte de Vaîte); bois de Vuillorbe au sud. Sur le plateau méridional, Nancray (1 270 Nancréens, 1 648 ha dont 740 de bois), 13 km à l’est de Besançon, propose un musée de plein air des maisons comtoises; sa population s'est accrue de 230 hab. de 1999 à 2008.

Bouclans (990 Bouclanais, 2 140 ha dont 971 de bois) est 5 km à l'est de Nancray au milieu du plateau, et a gagné 120 hab. depuis 1999; mairie-école inscrite, de 1841, château avec quelques restes du 14e s. Naisey-les-Granges (720 hab., 2 513 ha dont 1 121 de bois), tout au sud, à 480 m, appuyé sur les plus hauts reliefs et boisé, tend à devenir un village résidentiel des Bisontins, à 17 km ESE de la capitale comtoise; la population a augmenté de 110 hab. après 1999; le relief monte à 730 m au dessus des Granges de Vienney, au sud-ouest, ancienne commune absorbée en 1972.