Canton de Brou

Brou

3 600 hab. (Broutains), 1 983 ha, chef-lieu de canton d'Eure-et-Loir dans l'arrondissement de Dreux, 38 km au SO de Chartres. La bourgade a été précédée par un monastère du 5e s. et s'est nommée Brou-le-Château-Gouët. Elle fut au 11e s. le chef-lieu fortifié de Guillaume de Gouët, titulaire de cinq baronnies, qui laissa son nom à la contrée. C'est une bourgade de marchés, avec une gare, un collège public et un collège privé, une maison de retraite, des lotissements et des ateliers: matériel de manutention Denis (depuis 1855, 190 sal.), caoutchouc Latty (130 sal.), imprimerie Claircell du groupe Clairefontaine (75 sal.), carrosserie automobile JCR (40 sal.), décolletage Franodec Cheveau (20 sal.), plastiques Grepa (35 sal.), informatique Promosoft (35 sal.); magasins Super U (60 sal.), Intermarché (45 sal.), Weldom (20 sal.). Une laiterie Bel a fermé en 1985. Brou est «station verte de vacances» et un parc de loisirs a été aménagé à la faveur d'un étang dans la vallée de l'Ozanne; il reçoit 15 000 visiteurs par an. La commune avait 2 900 hab. au début du 20e s. et encore en 1954 après le creux des années 1920 et 1930; sa population a augmenté jusqu'en 1982, puis s'est un peu tassée et a encore perdu une centaine d'habitants entre 1999 et 2007.

Le canton a 9 300 hab., 11 communes et 23 987 ha dont 1 297 de bois; sa moitié orientale est en Beauce; l'autre moitié, d'habitat dispersé, annonce le Perche. L'autoroute Océane (A 11) écorne le canton au nord-ouest et au nord, la ligne de TGV au SE. Les maisons de Yèvres (1 700 hab., 4 175 ha) prolongent celles de Brou vers l'est, ce qui fait une agglomération de plus de 5 000 hab.; découpage et outillages Erode (40 sal.), négoce de matériel agricole (Delavallée, 20 sal.). Yèvres avait 2 000 hab. au début du 19e s., mais seulement 1 600 en 1900, 1 200 en 1968; sa population a augmenté depuis, toutefois elle est restée stable entre 1999 et 2006.

À l'est sur la route de Bonneval, Dangeau (940 Dangéotins, 3 963 ha dont 478 de bois), petite cité de caractère au bord de l'Ozanne, s'orne du château de Bouthonvillers (17e-18e s.) et a une église classée (12e et 16e s.) ainsi qu'un grand bois au sud, et des étangs; fabrique d'outillages AIEV (35 sal.); travaux publics Villedieu (30 sal.). Dangeau a eu 1 500 hab. vers 1850 et sa population a diminué jusqu'en 1990: mais elle vient de reprendre assez vigoureusement, gagnant 160 hab. de 1999 à 2007 (+20%).

La vaste commune d'Unverre (1 200 hab., 6 233 ha), 6 km à l'OSO de Brou, est le siège de la communauté de communes du Perche Gouët, qui rassemble 15 communes et 10 700 hab., et comprend Brou et le sud du canton d'Authon. Unverre a été peuplée de 2 500 hab. en 1846 et en avait encore 2 100 vers 1900; elle n'avait cessé de perdre des habitants depuis, mais elle aussi a regagné 160 hab. entre 1999 et 2007 (+17%). Dampierre-sous-Brou (480 hab., 1 456 ha dont 168 de bois) est à 4 km à l'ouest de Brou au bord de l'Ozanne et mord au nord sur les collines du Perche Gouët; elle y accueille en limite de son finage une aire de service de l'autoroute A 11 (Autogrill, 60 sal.; Argedis-Total, 25 sal.), château de la Cochardière (18e s.).