Canton de Châteauneuf-en-Thymerais

Châteauneuf-en-Thymerais

2 600 hab. (Castelneuviens), 407 ha dont 225 de bois, chef-lieu de canton d'Eure-et-Loir dans l'arrondissement de Dreux, 18 km au SO de Dreux. Au centre du petit pays de Thymerais, au contact de la Beauce et du Perche, la commune, peu étendue, n'a qu'une fraction de la grande forêt de Châteauneuf; collège public, hôpital local et maison de retraite, laboratoire de production de médicaments Ethypharm (210 sal., au fonds français Astorg), matériel de levage Octe (60 sal.), menuiserie métallique (Coframenal, 45 sal.), mécanique MTS (40 sal.); travaux publics Musci (55 sal.), secrétariat Européenne de Médias (25 sal.). La population communale a crû lentement des années 1920 (1 200 hab.) à 1990. La commune est le siège de la communauté de communes du Thymerais, qui correspond au canton.

Le canton a 10 300 hab. (9 200 hab. en 1999), 14 communes et 29 431 ha dont 4 176 de bois; la partie NO est dans le Perche, le reste en Beauce, et l'ensemble relève de la grande agriculture. Maillebois (1 000 hab., 4 100 ha dont 618 de bois) est la principale commune au nord-ouest du canton, au bord de la Blaise; celle-ci offre un étang de barrage en amont, près de l'ancien camp de Crucey qui empiète sur la commune, et des restes de la forge classée de Dampierre-sur-Blévy (17e s.). Le village a un gros château du 17e s., sur base des 15e-16e s., refait au 19e s.; son parc arboré et jardiné occupe 225 ha clos de murs et se visite; belle ferme ancienne au Rouvray, église de Blévy (12e s.). La commune s'est agrandie en 1972, passant de 300 à 1 100 hab., en fusionnant avec Blévy, Dampierre-sur-Blévy et Saint-Maixime-Hauterive; mais cette dernière a repris son indépendance en 1981. La population s'est augmentée de 80 hab. entre 1999 et 2007.

Saint-Maixime-Hauterive, 5 km à l'ouest du chef-lieu, a 430 hab. et 3 195 ha dont 1 097 de bois, car elle englobe une partie de la forêt de Châteauneuf; le golf d'O s'y est installé; elle aussi vient de gagner 80 hab. Tout près de Châteauneuf, mais au sud, Thimert-Gâtelles (1 100 Thimerois, 4 267 ha dont 288 de bois) a une menuiserie métallique (Futurol, 150 sal.), un supermarché Carrefour (35 sal.) et deux églises du 12e s. à Thimert et à Gâtelles; elle a gagné 170 hab. de 1999 à 2007. Favières (500 Faviérois, 1 269 ha), 7 km au sud de Châteauneuf, a un atelier de plastiques Moplast (25 sal.), un établissement de bienfaisance du Relais Eure-et-Loir (70 sal., collecte de textiles Emmaüs).

Tout à l'est sont Tremblay-les-Villages, devenue la commune la plus peuplée du canton, puis Serazereux (480 hab., 1 558 ha), 4 km à l'est de Tremblay, qui a un atelier de plastiques (Visioplast, 20 sal.) et a été réfractaire à la vaste opération de fusion de communes réalisée autour de Tremblay.


Tremblay-les-Villages

2 100 hab. (Tremblaisiens), 6 331 ha dont 400 de bois, commune de l'Eure-et-Loir à l'est du canton de Châteauneuf-en-Thymerais, 12 km à l'est du chef-lieu et 22 km au NNO de Chartres; elle a un échangeur de la N 154 à l'est du bourg. Tremblay avait déjà absorbé Landouville, au sud-est, en 1846; mais elle s'est surtout agrandie en 1972 en fusionnant avec Gironville-et-Neuville au nord, Chêne-Chenu 5 km à l'ouest, Écublé et Theuvy-Achères (elle-même résultant d'une fusion de 1839) au sud-ouest, Saint-Chéron-des-Champs à l'est. La commune est ainsi passée de 440 à 1 000 hab. et a changé son nom de Tremblay-le-Vicomte en Tremblay-les-Villages. Ensuite la population a encore sensiblement augmenté; elle a gagné 200 hab. de plus entre 1999 et 2007, et dépassé les 2 000 hab.

Tremblay a une entreprise de décor de la maison (L'@telier du Jour, 160 sal.), une fabrique d'encres d'imprimerie (Brancher, 120 sal.), un atelier de confection (Goéland, 45 sal.), une verrerie de petits flaconnages (VHP, 20 sal.), une entreprise de bâtiment (Alm, 20 sal.) et un théâtre de l'Aube; restes d'un château du 13e s. Dans la même commune, à Saint-Chéron-des-Champs à l'extrémité orientale du canton et à 7 km du centre de Tremblay, conditionnement de produits avicoles Cg Coq Île-de-France (40 sal.).