Canton de Lesneven

Lesneven

7 300 hab. (Lesneviens) dont 580 à part, 1 027 ha, chef-lieu de canton du Finistère dans l'arrondissement de Brest, 33 km au NE de Brest en Léon. Le nom serait un équivalent de châteauneuf ou la courneuve. Le bourg est un gros centre de services, dont les établissements scolaires, comportant un collège public et un collège-lycée catholique, attirent les élèves d'une quarantaine de communes; hôpital local (15 lits) et plusieurs établissements médico-sociaux et psychiatriques; deux collèges-lycées agricoles privés, dont un institut rural, centre de formation pour les maisons familiales rurales depuis 1964, de 250 élèves et 200 adultes; musée du Léon, galerie d'arts manuels, des maisons et hôtels anciens.

C'est aussi un centre agro-alimentaire, avec marché au cadran, laiterie, abattoirs et quelques ateliers, mais de taille modérée; négoce de matériaux Vezo (Leader Mat, 65 sal.), supermarché Casino (50 sal.), autocars Bihan (55 sal.), plâtrerie Ragobert (30 sal.), Peinture Européenne (30 sal.). La population de la ville augmente régulièrement depuis deux siècles; elle a passé les 5 000 hab. vers 1950, les 6 000 en 1975 (sdc) et s'est accrue de 400 hab. entre 1999 et 2008. La communauté de communes du pays de Lesneven déborde du canton et compte 15 communes et 26 800 hab. sur 20 300 ha; elle siège à Lesneven.

Le canton a 22 800 hab. (21 600 en 1999), 12 communes et 16 155 ha dont 442 de bois; il s'étire du sud au nord. Les principales communes sont au sud du chef-lieu Le Folgoët et Ploudaniel, un peu au nord (5 km) Plouider (1 960 Plouidérois, 2 368 ha), dont le nom évoque saint Didier et qui a gagné 160 hab. de 1999 à 2008. Au nord, le canton, en plein pays Pagan, atteint la côte de part et d'autre de la pointe de Beg Pol; au NO se trouve Kerlouan.

Les activités balnéaires sont portées par trois autres communes. Plounéour-Trez (1 280 Plounéour-Tréziens, 1 068 ha), 9 km au nord de Lesneven, est dotée d'un musée des traditions locales et d'un Ludi-Parc; le nom, Plouneour-Traezh en breton, est formé sur celui d'un saint Énéou et serait donc Saint-Énéour-des-Grèves ou Saint-Énéour-Plage. Sa population a nettement diminué depuis 1950 où elle excédait 1 800 hab.; elle a regagné 80 hab. après 1999. La commune a plus de 400 résidences secondaires (41% du parc immobilier) et 2 campings (300 places)

Plus au nord, en a été détaché en 1934 le petit territoire de la station très prisée de Brignogan-Plage (870 Brignoganais, 360 ha), dont le nom a été enjolivé en 1936; elle vante ses rochers de granite et son menhir de 8 m (christianisé…), à l'est de la pointe de Beg Pol et met volontiers Plages au pluriel, en dépit de l'orthographe officielle; son port de Pontusval s'abrite dans une petite baie en demi-cercle, découvrant à marée basse, et qui a attiré les baigneurs dès 1895. Sa population a cependant diminué par rapport aux années 1960 où elle dépassait 1 100 hab. Brignogan a 540 résidences secondaires sur 1 000 logements, 2 campings (300 places).

En face et au sud-est de Plounéour-Trez, Goulven (470 Goulvinois, 638 ha), Goulc'hen en breton, qui porte un autre nom de saint, est un petit village doté d'un beau clocher renaissance à flèche gothique; il a également perdu des habitants depuis 1906 (810 hab.); la vaste grève de Goulven, qui découvre à marée basse sur 1 500 m de large et 4 000 de long, sépare Plounéour et Goulven. La commune est moins touristique: elle a peu de résidences secondaires, et pas de camping. Saint-Frégant (640 Frégantais, 841 ha), 4 km au NO de Lesneven, est une commune de l'intérieur, où ont été trouvés des restes de villa gallo-romaine et où se visitent le moulin et le manoir de Lesvern (16e s.). La commune a gagné 90 hab. de 1999 à 2008.


Folgoët (Le)

3 100 hab. (Folgoëtiens), 977 ha, commune du Finistère dans le canton de Lesneven juste au sud du chef-lieu, 33 km au NE de Brest; musée du Léon, basilique réputée pour son jubé en granite de Kersanton et objet d’un grand pardon en septembre; parc de loisirs Aquacountry, centre commercial Leclerc (200 emplois), constructions R. Corre (65 sal.) et Kervran (40 sal.), installations électriques Floch-Morvan (30 sal.), nettoyage Delmotte (30 sal.), travaux publics Simon (25 sal.). La population communale a nettement augmenté de 1960 (1 200 hab.) à 1990; elle a perdu une centaine d'habitants de 1999 à 2008. Le nom, Ar Folgoad en breton, fut jadis Elestrec, puis Guicquelleau du 17e s. à 1829, quand fut reprise la légende d’un «fou des bois» (fol goad) miraculeux du 14e siècle, en jouant sur un ancien toponyme dont le sens reste obscur hors du «bois» (goad), et qui est peut-être simplement le hêtre: Folgoët équivaut probablement à hêtraie.


Kerlouan

2 300 hab. (Kerlouanais), 1 780 ha, commune du Finistère dans le canton de Lesneven, 11 km NNO du chef-lieu, sur le littoral de la Manche (côte des Légendes) entre la baie de Tressény à l’ouest et la pointe de Beg Pol à l’est; le bourg est sur le plateau, au milieu des cultures de légumes de la Ceinture Dorée. La commune a une soixantaine d'exploitations agricoles professionnelles et l'on y cultive 1 200 ha, presque tous en labours, mais seules 7 exploitations sont déclarées légumières. La côte n’a pas de réel appui touristique mais Kerlouan enregistre néanmoins 550 résidences secondaires (un tiers du parc) et trois campings (310 places). La population communale décroît; elle dépassait 3 000 hab. assez régulièrement entre 1820 et 1940.


Ploudaniel

3 800 hab. (Ploudaniélois) dont 220 à part, 4 628 ha, commune du Finistère dans le canton de Lesneven, 4 km au sud du chef-lieu et à 13 km NNO de Landerneau, en Léon. La N 12 Rennes-Brest à 4 voies passe à la pointe méridionale de la commune, l'échangeur, qu'elle partage avec Landerneau, étant à 7 km du bourg. Près du bourg, le beau et sévère château de Trébodennic, de la fin du 16e siècle mais complètement refait en 1880, est équipé pour les réceptions. Le nom breton de la commune est Plouzeniel, mais se réfère bien à saint Daniel. La population communale augmente depuis le creux des années 1960 (2 500 hab. sdc).

Ploudaniel est un des gros centres agro-alimentaires du Léon, où est né le groupe coopératif Even en 1930: fort de 2 000 adhérents et près de 5 000 salariés, d’un chiffre d’affaires annuel de 1 400 M€ et titulaire de quelques marques connues comme Mamie Nova et Régilait, majoritaire dans le regroupement laitier Laïta, il est issu de la coopérative laitière locale, dont la laiterie et le siège occupent 460 personnes; en outre, la fromagerie de l’Iroise (groupes Coopagri et Even, 110 sal.) fait de l’emmental. Even Santé Industrie emploie 85 personnes aux aliments diététiques, Even Agri 65 sal. au négoce de produits agricoles divers, la SGT Even 70 sal. aux transports.

Le négoce de produits alimentaires Sovefrais emploie 90 sal., le négoce d'animaux vivants Ouest Élevage 55 sal. L’Inra (Institut national de la recherche agronomique) tient à Keraïber, au sud-ouest du bourg, une station d’amélioration des pommes de terre et plantes à bulbes. Dans d'autres domaines, Orexad (80 sal.) est un négoce de fournitures industrielles, Cozigou (30 sal.) un négoce de boissons; mécanique Hartereau (40 sal.), menuiserie Axel Fermetures (35 sal.), stores Sizorn (20 sal.); blanchisserie Elis (Les Lavandières, 45 sal.), travaux pubblics B. Mazé (35 sal.), espaces verts Jo Simon (45 sal.) et Sparfel (35 sal.), isolation Quali Confort (20 sal.).