Canton de Pont-l'Abbé

Pont-l'Abbé

8 400 hab. (Pont-l'Abbistes) dont 580 à part, 1 821 ha, chef-lieu de canton du Finistère dans l'arrondissement de Quimper, 18 km au SO de la préfecture. Le nom (Pont'n Abad en breton), qui vient du pont sur la ria, propriété des abbés de Loctudy, est du 13e siècle. Ancienne ville de pont, conservant des restes du château et des maisons anciennes, le bourg est devenu le haut lieu de la partie touristique du pays Bigouden. Il y concentre des activités de service, dont un hôtel-Dieu de 640 employés (160 lits médicaux) et un centre Leclerc de 150 sal.; collèges et lycées publics et privés, centre d'aide par le travail. Il propose aux visiteurs le château de Kernuz (16e et 19e s.), de forme massive, devenu hôtellerie, ainsi que plusieurs musées: d'art populaire du pays bigouden dans le vieux château des Barons du Pont au bourg, écomusée de la Maison du pays bigouden à la ferme de Kervazégan, musée de la musique mécanique, une maison de poupées folkloriques Le Minor (depuis 1936); moulins à marée, centre d'initiation à la nature de Rosquerno. La Saur emploie 120 personnes, la maçonnerie Le Berre Joncour 60; coopérative d'activités et d'emplois Chrysalide (aide à la création d'entreprises, 60 sal.). La ville a eu des dentellières, encore nombreuses dans les années 1960. Sa population a très lentement augmenté au cours du 20e siècle (6 300 hab. sdc en 1900, 6 400 en 1962), encore de 150 hab. entre 1999 et 2004. Elle est le siège de la communauté de communes du Pays Bigouden Sud (12 communes, 34 600 hab., 16 700 ha).

Le canton de Pont-l'Abbé a 16 800 hab., 7 communes, 10 924 ha dont 568 de bois. Il a des formes très contournées, allant du sud de la baie d'Audierne aux portes de Quimper en passant par la côte au SO de la ria de l'Odet. À l'ouest, la commune de Saint-Jean-Trolimon (870 Trolimonais, 1 468 ha), dont le bourg est à 5 km de Pont-l'Abbé, va jusqu'à la baie d'Audierne où se trouvent la plage, la chapelle et le calvaire de Tronoan (1460), souvent désignés sous le nom de Notre-Dame de Tronoën et qui figurent parmi les plus célèbres de Bretagne; Tronoën fut jadis un point fort gallo-romain pour la défense de la côte. Le territoire communal est coupé en deux par une extension de la commune voisine de Plonéour-Lanvern, laissant en enclave les environs du village de Kerbascol; Trolimon signifie la trêve de saint Rumon et le nom ancien du village était Kerillis-Tref Rumon; la population totale de la commune est passée à 970 hab. au recensement complémentaire de 2003.

Au nord-ouest, Tréguennec (360 Tréguennecois, 961 ha) bénéficie d'une plus large part du rivage de la baie d'Audierne, au sud de la réserve de l'étang de Trunvel; maison de la Baie d'Audierne et étang, au hameau de Saint-Vio. Au sud-ouest du canton, Plomeur a de nombreux mégalithes et sa propre ouverture sur l'océan. À l'est, Combrit donne sur l'Odet.

Au SE, la minuscule Île-Tudy (640 Îliens, 126 ha) à l'entrée de la ria, «village de charme» avec port de plaisance, amorce une série de longues plages jusqu'à la pointe de Combrit sur l'anse de Bénodet, à l'entrée de celle de l'Odet. Au nord enfin, la commune plus rurale de Tréméoc (850 Tréméocois, 1 166 ha) complète le canton en direction de Quimper; sa population totale est passée à 960 hab. au recensement complémentaire de 2002.


Combrit

3 600 hab. (Combritois), 2 413 ha dont 264 de bois, commune du Finistère dans le canton de Pont-l’Abbé, à 7 km ENE du chef-lieu; le nom se rapporterait à un vieux terme désignant un confluent. La commune a deux agglomérations: un bourg, à 5 km de la mer, au-dessus d’un bras de la ria de l’Odet au confluent de l’Anse de Combrit; 3 km au sud-est, une station balnéaire étoffée à l’embouchure de l’Odet, sur la même rive droite mais face à Bénodet, nommée Sainte-Marine; chantier pour bateaux de plaisance Ereal (50 sal.); magasin Super U (50 sal.), un traiteur (Stephan, 20 sal.) et nombreux commerces; musée du cidre au bourg.

Au nord, la commune s’étire le long de l’Anse de Combrit, affluent de l’Odet, jusqu’au pont de la route de Quimper à Pont-l’Abbé. Parmi les attractions sont le phare et le panorama de la pointe de Combrit, qui avance en mer au débouché de l’Odet; la longue plage sur l’anse de Bénodet en direction de L’Île-Tudy; le parc botanique de Cornouaille, qui occupe 3,5 ha; le pont de Cornouaille, le premier sur la ria de l’Odet (610 m de long, 30 m de tirant d’air); un musée des minéraux. Combrit avait 2 800 hab. en 1910, est descendue ensuite à 2 200 en 1965 puis a connu une phase de croissance et gagné 400 hab. de 1999 à 2008. Elle enregsitre 960 résidences secondaires (37% du parc), 4 campings (220 places) et 3 hôtels (une centaine de chambres).


Plomeur

3 700 hab. (Plomeurois), 2 969 ha, commune du Finistère dans le canton de Pont-l’Abbé, 5 km au SO du chef-lieu. Son nom est «la Grande Paroisse». Son territoire compte de nombreux mégalithes et atteint à l’ouest l’extrémité méridionale de la baie d’Audierne à la plage de Tronan, où l’on pratique le char à voile, et à la pointe de la Torche. Les abords maritimes de ce promontoire, en fait Beg an Dorchenn ou Torchenn, qui vient du coussin ou du siège en raison de sa forme, sans rapport avec une torche, sont devenus dans les années 1980 un haut lieu européen de la glisse, avec école, centre nautique et base de loisirs.

Le Conservatoire du littoral possède 600 ha du site. Plomeur accueille l'entreprise de transports Guiffant (65 sal.) et des magasins: supermarché Carrefour (40 sal.), Intermarché (25 sal.) et Bricomarché (25 sal.). La population communale a bien augmenté depuis le minimum des années 1960 (1 900 hab.), et encore gagné 400 hab. de 1999 à 2008; Plomeur avait jadis culminé à 3 800 hab. en 1876. La commune a 300 résidences secondaires, qui ne font cependant que 17% du parc de logements, 2 campings (300 places), un hôtel.