Canton de Tallano-Scopamène

Tallano-Scopamène

canton de Corse-du-Sud dans l'arrondissement de Sartène, chef-lieu Serra-di-Scopamène; 1 300 hab., 12 communes, 24 393 ha. Correspondant à une ancienne piève de l'Alta Rocca et drainé par le Rizzanese, le canton s'étire du SO au NE à travers les reliefs sur 30 km, en raison de l'étendue de la commune de Quenza, qui englobe le massif des aiguilles de Bavella; il comporte deux groupes de villages, l'un autour de Serra-di-Scopamène et d'Aullène, l'autre autour de Sainte-Lucie-de-Tallano.


Serra-di-Scopamène (Sarra di Scupamena)

120 hab., 2 042 ha dont 925 ha de bois, chef-lieu du canton de Tallano-Scopamène en Corse-du-Sud, dans l'Alta Rocca, à 40 km NNE de Sartène, vers 860 m. La commune dessine une lanière vers le NNE le long du ruisseau de Codi, jusqu'au plateau de Coscione à l'ouest de l'Incudine. Au SO, elle dépasse un peu le cours du Rizzanese. Dans son canton, le village est maintenant concurrencé et dépassé par Aullène, Quenza et surtout Sainte-Lucie-de-Tallano.


Altagène (Altaghjé)

40 hab., 477 ha dont 315 de bois, commune de Corse-du-Sud dans l'Alta Rocca (canton de Tallano-Scopamène), juste au nord de Sainte-Lucie-de-Tallano; le village est à 600 m et le finage monte à l'est jusqu'à 1 033 m; il contient le site préhistorique de Presa Tusiu, reste d'un village qui remonterait au 5e millénaire avant notre ère.


Aullène (Auddé)

150 hab., 4 092 ha dont 1 639 de bois, commune de Corse-du-Sud dans l'Alta Rocca (canton de Tallano-Scopamene) à 6 km NO du chef-lieu, et 34 km de Sartène. Elle s'étire sur 13 km du sud au nord le long de la vallée du Chiuvone, jusqu'à 1 725 m à la punta di Sistaia. Le village d'Aullène, juché à 850 m, est un petit carrefour, ou un centre d'excursions, communiquant vers le nord avec Zicavo par le col de la Vaccia (1 150 m, D 89), vers le sud avec Sartène par les vallées du Scopamene (partie aval du Chiavone) et du Rizzanese par la même route, vers l'ouest avec Petreto-Bicchisano par la D 420 et les cols de la Tapa (975 m) et Saint-Eustache (995 m), vers l'est avec Zonza par la même route. Curieusement, le village a eu une communauté protestante, avec temple. La commune a gagné 45 hab. entre 1999 et 2004, soit un tiers (population sans doubles comptes)!


Cargiaca (Carghjaca)

50 hab., 787 ha dont 564 de bois, commune de Corse-du-Sud dans le canton de Tallano-Scopamene, 10 km au SSO d'Aullène sur la route de Sartène; elle monte au nord à 1 003 m et la limite s'appuie au sud sur le cours du Rizzanese, à l'est sur celui de son affluent le Scopamene.


Loreto-di-Tallano (Loretu di Tallà)

40 hab., 693 ha dont 531 de bois, commune de Corse-du-Sud dans le canton de Tallano-Scopamene, 15 km au sud d'Aullène sur la route de Sartène; son finage s'étire le long du Rizzanese (rive gauche) et culmine à 952 m.


Mela

40 hab. (Melais), 463 ha dont 339 de bois, commune de Corse-du-Sud dans le canton de Tallano-Scopamene, 4 km à l'est de Sainte-Lucie-de-Tallano à 650 m sur la route de Levie et Zonza. Très étroit, allongé du nord au sud, son territoire est coupé par la vallée du Fiumicicoli.


Olmiccia (Ulmiccia)

80 hab., 1 122 ha dont 653 de bois, commune de Corse-du-Sud dans le canton de tallano-Scopamene, à 400 m, juste à l'ouest de Sainte-Lucie-de-Tallano. La limite occidentale de la commune suit le cours du Rizzanese jusqu'au-delà du confluent avec le Fiumicicoli; vignes et oliviers.


Quenza

220 hab., 9 567 ha dont 5 476 de bois, commune de Corse-du-Sud à l'est du canton de Tallano-Scopamene, à 800 m. Limité au sud par le cours du Rizzanese, le territoire communal, très étendu, va au nord jusqu'à l'Incudine (2 134 m); il inclut tout le site des aiguilles et du col de Bavella, y comprend l'ample versant oriental qui correspond à la haute vallée du fleuve Solenzara, orienté vers la mer Tyrrhénienne. Tout à l'est près du col de Larone (608 m), plusieurs cascades se visitent. Le beau village est fait de vieilles maisons de granite. La commune a gagné 28 hab. entre 1999 et 2004 (13%).


Sainte-Lucie-de-Tallano (Santa Lucia di Talli)

400 hab., 2 557 ha dont 2 080 de bois, commune de Corse-du-Sud au sud du canton de Tallano-Scopamene, dans une partie fort accidentée de l'Alta Rocca, 19 km au NE de Sartène, à 450 m. La commune va de la vallée du Rizzanese au NO à la crête qui domine celle de son affluent le Fiumiccicoli au sud, incluant la forêt du Valdu Grossu. Elle a intégré par fusion en 1965 les anciennes communes de Poggio-di-Tallano et Sant'Andrea-di-Tallano. Ce vieux chef-lieu de la piève de Tallano, qualifié de «village de charme», est très proche d'autres villages auxquels il sert de petit centre de services. On tâche d'y faire revivre les anciennes vignes et oliveraies, et d'y attirer les touristes: moulin à huile restauré et visitable au couvent Saint-François, écomusée de l'olivier, foires artisanales dont celle de l'huile nouvelle en mars. On y voit quelques belles maisons anciennes, dont une tour pisane habitée. Un autre titre de notoriété est la présence d'un gisement de diorite orbiculaire, maintenant épuisé mais qui a laissé de beaux spécimens. Enfin, tout au SO dans la vallée du Fiumicicoli, un établissement thermal propose les eaux de la source de Caldane (40°C, sulfatées et assez agressives). La population est en baisse: 67 habitants de moins entre 1999 et 2004, soit -17%.


Sorbollano (Surbudda)

70 hab., 770 ha dont 700 de bois, commune de Corse-du-Sud dans le canton de Tallano-Scopamene, station d'altitude à 700 m, au-dessus du confluent du Rizzanese et du ruisseau de Codi.


Zérubia (Zirubia)

30 hab., 1 318 ha dont 984 de bois, commune de Corse-du-Sud dans le canton de Tallano-Scopamène, 3 km à l'ouest du chef-lieu au-dessus de la vallée du Scopamène à 750 m; la crête occidentale est traversée par la route au col de la Tapa (975 m). Zérubia entretenait des relations pastorales traditionnelles avec Pianotolli-Caldarello, sur la côte sud de la Corse. La population est la même en 2004.


Zoza

50 hab. (60 en 2005), 505 ha dont 489 de bois, commune de Corse-du-Sud dans le canton de Tallano-Scopamène, 3 km au nord de Sainte-Lucie-de-Tallano à 450 m d'altitude, au-dessus de la vallée du Rizzanese, dont elle tient les deux versants.